Quête d'identité, de genre

avatar contributeur de Leska
Leska
24/03/2021 à 12:34

Bonjour, bonsoir.

Je m'appelle Clémence, et j'ai 16 ans. Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été masculine, en matière de vêtements principalement. Je détestais, et ce encore aujourd'hui, les jupes, les robes, le maquillage, en résumé les choses réservées principalement aux " femmes ". ( Je trouve d'ailleurs idiot de genrer les choses ). En plus de ça, je préférais avoir des amis garçons, et jouer avec eux plutôt qu'avec des filles. Au collège, ma masculinité s'est un peu intensifiée mais très peu. J'avais toujours un style dit " masculin " mais pas plus que ça, en partie parce que mes parents ne voulainet pas forcément acheter les vêtements peu féminin, même s'ils savaient que je préférais les vêtements faits pour les garçons. Arrivée au lycée, il y a donc un an et demi, j'ai dramaticallement changé. Pour faire court, j'ai été harcelé moralement par des anciens amis, ai ainsi perdu l'entièreté de mes amis, sombré dans la dépression... Enfin bref, c'est sûrement une conséquence de cet épisode, mais j'ai voulu tout changer. Mon style vestimentaire, mes cheveux, et c'est ce que j'ai fais ( c'étais principalement les choses sur lesquelles j'étais chariée ). Je me suis coupé les cheveux, adoptant une coupe dite " garçonne ", et je ne porte maintenant que des t-shirts, sweat et manteaux taillés pour hommes principalement. Ayant toujours des énormes problèmes de confiance, je me sentais quand même mieux avec ce style plus masculin. Pourtant je ne m'étais jamais posé de question sur mon genre. Sur mon orientation sexuelle oui, et j'en ai d'ailleurs conclu que j'étais hétérosexuelle à tendance bisexuelle.

Mais depuis peu, il m'est arrivé de penser que je voudrais ressembler à un homme. Tout d'abord ça a commencé quand j'ai vu des garçons torse nu sur les réseaux sociaux notamment. En tant qu'hétérosexuelle, c'étais un physique qui m'attirait, mais ce n'étais pas tout, je voulais avoir ce corps aussi. A vrai dire, j'ai toujours trouvé le corps féminin disgracieux. Ayant des formes personellement, je trouve ça " moche ", sur moi mais aussi sur les autres femmes. Je trouve le corps féminin uniquement contraignant, les seins, les règles... ( Et pas que le corps d'ailleurs ). Au début je pensais juste qu'à cause de mon harcèlement je n'avais plus aucune confiance, et beaucoup de complexes ( je me trouve trop ronde ). Et puis j'ai pris conscience que ce n'étais pas la seule raison. Je me suis rendu compte que je voulais un torse plat, pour me balader torse nu tranquillement, je ne voulais plus de formes... ( Sachant que j'ai déjà une carrure un peu masculine, les épaules surtout, et une voix plutôt grave ). Pourtant, l'idée de faire des opérations, d'avoir un sexe masculin, avoir un prénom plus masculin, changer de pronom... me " déboussole " un peu. Je me souviens aussi m'être dit quelques fois : " Si j'étais un homme, je serais sûrement gay ". Peut-être parce que je suis essentiellement hétérosexuelle, ou parce que je suis amatrice de manga boy's love... Mais je rêvais ( encore aujourd'hui ) d'une relation avec un homme, en tant qu'homme moi-même.

Le problème est que, aujourd'hui, je me pose beaucoup de questions : Est-ce que je suis transgenre ? Ou demiboy, demigirl ? Si oui, suis-je hétérosexuelle ou bien homosexuelle ? Est-ce que je veux devenir définitivement un homme, et à quoi je ressemblerai ? Est-ce qu'un homme gay ( ou bisexuel ) pourrait m'aimer en sachant que je suis transgenre ou autres ? Comment vont réagir mes proches ( j'ai une assez mauvaise relation avec mes parents et peu d'amis sincère ) ?

Bref, est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer ? Quelqu'un dans la même situation, le même état d'esprit ?

( Désolée pour d'éventuelles fautes )

avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2021 à 22:09

Salut je suis passer par là il n'y a pas si longtemps et je peux pas répondre à tes questions parce que tu es le ou la seul(e) à avoir la réponse au fond de toi mais je peux essayer de te donner des pistes. Il faut savoir déjà que le faite d'être attiré par les choses dite pour les "femmes" n'a rien à voir avec la transidentité, tu peux très bien adorer le maquillage, porter des robes, avoir adoré le barbie dans ton enfance et être un homme trans enfin je pense que tu as déjà compris ça mais je tiens vraiment à le dire parce que moi ça ma personnellement bloqué pendant longtemps. En gros enleve toi déjà tout le stéréotype de la tête. J'ai quelques questions qui pourront te faire réfléchir :

  • Es que si il y avait un bouton devant toi qui te rendrai homme pour la vie tu appuirai dessus ?

Dit toi que les doutes vienne souvent juste de la peur

  • Es que tu as toujours eu l'impression qu'il y avait un manque ? tes tu toujours senti différents ? Ou triste sans raison ?

  • As tu des diphori ou des complexes ?

Voila donc personnellement c'est question mon un peu aidé mais sache que la seule véritable chose qui te donnera la réponse c'est toi et le temps. C'est chiant, c'est long et t'a l'impression que ça va jamais ce terminés. Enfin te prends trop la tête et n'oublie pas c'est normal de doutes. Après mon coming out j'ai douté et c'était seulement de la peur. Voila j'espère que ça t'aura un peu aidé n'hésitez pas à venir me parler si tu as des questions.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2021 à 22:32

Je ne suis pas du tout dans ce cas là, mais, ayant voulu exactement savoir ce qu'était la non binarité, j'ai au final ma petite idée sur comment on ressent son genre.

Je suis homosexuel. Quand je vois un homme (beau, du moins), je le trouve séduisant. Mais aussi, je ressens un genre de lien. Un message primitif qui dit "appartenance", "comme moi". Donc un agenre ne va pas avoir ce message. Un bigenre va avoir le message avec les hommes et les femmes. Bref, pose toi cette question, essaie de ressentir ça, si tu peux.

Tu peux aussi essayer de te genrer au masculin, par toi même. Si tu préfères le masculin, alors tu es probablement trans.

Mais ce que tu décris ressemble beaucoup à de la dysphorie (fait de se sentir dans le mauvais corps, gêne envers ses attributs sexuels directs ou secondaires. J'imagine que tu le savais, mais au cas où).

Et pour ta crainte : oui, des garçons gays accepteront de sortir avec toi, même si tu es trans. Pas tous, car certains trouvent aussi le corps féminin trop disgrâcieux. Et pour les bi, eh ben ils aiment les femmes aussi, donc ton corps ne les dérangera pas !

Et, petit conseil qui vaut peut être pas grand chose : si tu es bel et bien un homme trans et que tu veux changer de prénom, prend peut être un nom proche de ton nom de naissance. Clémence -> Clément. L'intérêt : faciliter la transition pour ceux que tu connais, et rendre les gens plus à même d'accepter ton nouveau nom.

Espérant d'avoir aidé !

avatar contributeur de Nathan_D
Nathan_D
13/04/2021 à 12:04

J'ai le même problème que toi. Je préfère m'habiller en homme et je déteste mes seins et c'est à peine si je regarde mon sexe. Il y a 2 ans je me suis dit que j'étais trans parce que je connaissais rien des non-binaires, agenre etc. Aujourd'hui je me repose la question, suis-je un homme ? Durant toute mon enfance j'étais très bien avec mon genre, je voulais des gros seins et me maquiller. Pourtant j'étais flatté d'être traité de garçon manqué parce que je jouais au foot et que je me battais. Je me demande si je veux être un homme à cause du sexisme ordinaire qui m'emprisone et qui me fait voir que le côté négatif de la femme. Je suis toujours dans l'interrogation et n'ai pas de solution à t'apporter, juste te dire qu'il y en a d'autre qui ressentent ça.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Donov_atomic
Donov_atomic
17/04/2021 à 14:37

J´ai presque le meme problème que toi, étant donné que je suis un homme. Je préfère des vêtements féminins, et je me pose des questions sur mon genre. Je ne me définis pas femme, mais je suis perdu dans mon genre . On me reproche d´être trop féminin.

avatar contributeur de Nathan_D
Nathan_D
18/04/2021 à 10:12

Il faut pas te le reproché !



Suivez-nous
créé avec pour les ados
© Copyright 2021, adotolerant.fr