transidentité mal-être..

avatar contributeur anonyme
Anonyme
09/03/2021 à 20:32

heyy alors voilà j'écris ce blog sur un coup de tête je sais pas si je vais réussir à dire ce que j'aimerais faire comprendre mais je vais essayer (j'ai juste besoin de me libérer..)

actuellement je suis épuisé.. je n'en peux plus j'ai l'impression de pas avancer d'être bloquer.. au sujet de ma transidentité je ne supporte plus d'être vu comme une fille je ne veux même plus aller au lycée au point d'avoir parfois des nausée, des maux de têtes, d'être en pleure de plus en plus souvent etc parler devant des gens me dire qu'il me considère comme une fille (parfois je regarde les autres gars et je me sens vraiment seul j'ai du mal parfois à me sentir légitime face à plein de chose comme mon physique, ma voix, mes manières et encore plein de truc..) je n'arrive plus à le supporter aller la bas et limite devenue une épreuve pour moi je n'arrive même plus à me concentrer en cours j'ai l'impression de tomber encore plus bas que je ne l'était

j'ai essayé d'en parler au cpe au prof mais rien ne change.. déjà mon cpe voudrait que je passe un entretien avec un médecin de l'état etc pour décider si il était d'accord pour m'appeler par mon prénom (même si je trouve ça inutile pour des trucs non officiel sachant que ça prendras plusieurs mois..) et bien sûr faudrait que mes parents soient au courant le truc c'est qu'il ne savent rien il sont assez transphobe, homophobe donc compliqué d'aborder le sujet

il m'ont déjà dit (à cause de mes manières ma façon de me comporter) que je ne serais jamais un garçon pas sur leur toit que pour eux si j'étais trans pour eux je reste une fille c'est tout (car on avait vu un extrait d'émission sur les personnes trans et m'ont pris comme exemple..) et plein de ce genre de remarque qui soit donc transphobe ou homophobe mais je vais pas les citer ce blog est déjà assez long et je préfère éviter d'y penser (même si en général mes parents restent superbe et de toute façon je les aime quand même quoi mais sur ce sujet voilà quoi je sais pas quoi en penser je me sens juste vraiment seul comme si c'était le néant autour de moi et que personne comprend ou même n'essaie de comprendre réellement..)

j'aimerais en parler au lycée mais j'ai peur du regarde de mes camarades et de m'affiche sans que rien ne change encore une fois.. j'aimerais parler de mon mal-être au psychologue de l'école mais vu mon état il préviendras mes parents (je suis déjà assez mal à l'école pas question que ça empire chez moi.. je le supporte déjà plus) et voir un psy gratuitement et assez compliqué vu que je peux pas vraiment me déplacer loin à pied..

je sais pas quoi faire.. je suis juste fatigué je sais pas si je tiendrais encore quelques années.. j'espère juste que tout s'arrangera pour le mieux bientôt..

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
09/03/2021 à 22:00

T'as l'air si mal que je sais pas si débuter avec mon "hey hey" habituel ne serait pas déplacé... Bon ben...

forme de bonjour qui te convient !

Je vais tirer deux conclusions très rapides, que tu as déjà tiré, mais tu n'as peut être pas fait le lien (ou pas le bon).

1) Tu vas mal.

2) Tu as besoin d'en parler

En quoi c'est important de le préciser ? Parce que ces deux choses peuvent t'aider à en parler à tes parents. Ils sont transphobes, mais semblent à part ça assez sympas, donc ils ne vont pas te faire de mal ou te virer. Ils risquent juste de continuer à te mégenrer. Parle en leur, même si c'est compliqué, et exprime ton mal-être. Sors leur une tirade comme tu nous l'a sortie ! Discute avec eux de pourquoi ils ne t'acceptent pas. Exemple de bon début de discussion avec tes parents :

toi : Papa, Maman, Jean Claude et M'sieur le plombier, faut qu'on parle, mais promettez moi de pas crier, ni de vous énerver, et de m'écouter jusqu'au bout. Pourquoi vous n'acceptez pas les transgenres ?

Papa, Maman, Jean Claude et M'sieur le plombier : t'expliquent pourquoi

toi : Ben moi je suis transgenre, j'ai pas envie d'avoir de problème à cause de ce que je suis, et ce que vous dites sur les transgenres, ça me fait souffrir. Le regard des autres me fait souffrir, et la peur aussi, et j'ai envie d'être en lieu safe à la maison, où je peux être moi-même, avec des parents qui m'aiment pour ce que je suis et pas pour ce que je veux être. Peut être que c'est une phase, mais respectez la au moins en tant que phase. Peut être que c'est contre-nature, mais vos téléphones non plus. Peut être que je ne sais pas ce que je veux, mais un jour, probablement que si, et pour l'instant, ça me fait mal. Peut être que je ne suis qu'en pleine recherche identitaire, mais laissez moi explorer. Je vais mal, en ce moment, et vous en parler, c'est jouer à pile ou face. Pile, je vais bien mieux. Face, et je me défenestre tôt ou tard. J'ai besoin de tout votre amour et de tout votre soutien pour m'élever et être heureux, et pas que vous me tiriez vers quelqu'un dans lequel je ne me reconnais pas. Essayez au moins. Je sais que c'est dur, mais l'effort que vous aurez à faire de moi votre fils sera bien inférieur au bien que cela me fera.

Certes, c'est une déclaration très précise, et l'écriture est purement la mienne, mais je suis persuadé qu'avec un truc comme ça, aucun parent qui aime son enfant ne saura dire non.

Ensuite, une fois out à ses parents, il devient bien plus simple de s'ouvrir aux autres. Quand ils t'auront accepté, tes parents pourront aller voir le CPE et lui dire de dire aux profs et à l'administration de t'appeler par ton nouveau nom. Ensuite, tu te prendras peut être de la transphobie à l'école, mais avoir ta maison en zone safe te fera du bien.

Je sais pas à quel point c'est s'incruster dans ta vie privée, mais si c'est trop dur, je peux essayer de les contacter (je ne leur dirais rien que tu ne saurais)

avatar contributeur de ~Noa~
~Noa~
09/03/2021 à 22:37

Hey déjà sache que tu n'es pas seul moi je me suis très reconnu dans ce que tu dis. Je suis une personne non binaire et mes parents sont lgbtophobe. J'en peux plus d'être vu comme une fille, j'ai l'impression que quoi que je fasse ça changera jamais je serais toujours perçu tel quel et ça fait mal. Je te conseil d'en parler à des ami.e.s proches, à des profs que tu penses qu'ils sont des alliés de la communauté. Moi j'en ai parlé à mes ami.e.s et ça fait du bien. Courage à toi je comprend tellement ce que tu ressens j'espère que tout ira bien pour toi, tu mérite d'aller bien

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
10/03/2021 à 01:51

Il y a vraiment des gens qui lisent des pavés comme ça ?

avatar ancien membre
Ancien membre
10/03/2021 à 08:05

Citation de Thomas1930 #356583

Oui, ceux qui voient "mal être" et qui se disent qu'il y a un problème, et que, si c'est long, c'est qu'il y a une bonne raison

avatar ancien membre
Ancien membre
10/03/2021 à 13:42

Citation de Thomas1930 #356583 Il y a vraiment des gens qui lisent des pavés comme ça ?

Ben oui il y en a. D'autant plus qu'ici ce sont des "pavés" bien écrits, facilement compréhensibles. Et on a quand même le droit de s'exprimer, de demander de l'aide si on en a besoin.

Personne ne te forces à lire ça, tu n'as pas de couteau sous la gorge je pense. Alors ne viens pas nous embêter avec tes commentaires inutiles merci.

Bonne journée.

Bonjour également Anonyme et ~Leo~ , j'espère que ça ira pour vous, et que vous pourrez vivre pleinement votre vie par la suite, comme vous l'entendez. Si jamais vos parents ne le comprennent toujours pas, ce qui serait vraiment dommage, injuste (je pèse mes mots) , la seule chose que je peux vous dire est de patienter jusqu'à ne plus dépendre d'eux. Tant que vous êtes mineurs ils ont donc forcément toute autorité sur vous, et cela est donc difficile d'aller contre leur façon de penser. Mais après vous serez enfin libre de ne plus obéir à leurs idées LGBTphobes.

Bon courage à vous : )

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
10/03/2021 à 13:56

Citation de Thomas1930 #356583

y a vraiment Des gens qui se permettent des commentaires déplacés ?

je rappelle pour'tout le monde que adotolerant est un site TOLÉRANT, basé sur l' ENTRAIDE.

plutot que de poster ce genre de commentaires, va lire la définition de ces mots.

Je ne sais pas quel age tu as, ni comment ça se passe en France (Belgique représente), mais tu peux peut etre aller voir dans une maison medicale de quartier, ou un planning familial. Ce sera anonyme et ils ont des psy a disposition. Tu as peut etre aussi des associations que tu peux contacter, ne fut ce que par mail, pour t'aider et te'guider.

Hlodowig t'as donné d'excellents conseils (malgré son nom pénible a ecrire). Je vais juste nuancer un peu et ajouter que si c'est trop difficile pour le moment d'en parler a tes parents, tu peux déjà en parler a tes amis, ils te seront d'un grand soutien.

Tu sais, j'ai parlé hier de transition a mon père, et du haut de mes 34 ans j'ai pleuré comme un gosse.

c'est difficile d'aborder certains sujets avec sa famille, surtout quand ils'sont transphobes, mais peut être qu'ils ne sont juste pas assez éduqués car pas concernés ?

avatar ancien membre
Ancien membre
10/03/2021 à 15:09

Citation de Fierdre #356624

Hlodowig t'as donné d'excellents conseils (malgré son nom pénible a ecrire).

J'hésite entre être flatté ou outré.

Si mon nom est trop pénible à écrire, j'accepte aussi "Votre Majesté" ;)

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
10/03/2021 à 15:11

Citation de Hlodowig #356644

tu es trop jeune pour que je reponde a ça

avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2021 à 03:43

Citation de Fierdre #356624

Pour une modératrice d'un site qui s'apelle adotolérant je te trouve pas trés aimable et pas trés ado

lol

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
11/03/2021 à 09:09

Citation de Thomas1930 #356702

Je sais, bizarrement je demarre au quart de tour quand les'gens viennent faire des commentaires mesquins suite au mal etre des gens. En plus je suis pro trans.

Quand a mon âge, tu j'espérais quand meme pas qu'on laisserait des enfants sans surveillance ?

avatar ancien membre
Ancien membre
30/03/2021 à 23:43

Hey sache que je suis dans le même cas que toi.

C'est difficile d'être un/e ado mais être un/e ado non cis ou non hétéro de base c'est un combat entre nous et le monde. Je suis Trigenre (sous catégorie de non binaire) et à chaque fois en me mégenre, ça m'énerve. Quand j'ai fais mon coming out à mes parents, ce quils m'ont dit:" Ma chérie tu es encore jeune, c'est juste une phase pour l'instant tu ne peux pas dire ce que tu veux vraiment"!

Cette stupide phrase m'a fait mal car je leur est dit ce que je ressentais vraiment et ils ont essayé de me "normal". Mes parents sont bien avec les orientation sexuelles ou romantique mais pour qui sort de la normalité: homme femme traditionnelle ne sont pas normal pour eux. Ils me dégoûtent mes parents.

Mes frères et sœur m'ont dit que temps je suis bien avec moi même alors ils sont heureux. Certains de mes amis m'ont rejeté.

Au lycée, je leur est raconté ma situation que je voulais que m'ont appele Ren, ils ont pas posé de questions mais ils ont toléré que j'étais là mais ils ont laissé de côté, seul. Des fois ça arrive que je pense et si je disparaît alors je n'aurai plus à ressentir cette douleur.

J'ai de la chance d'avoir mes petits frères et ma petite sœur, ma tante(trans) et 6 amis qui me soutiennent vraiment.

Essaye d'en parler avec un/ e adulte de confiance ou avec des amis même un psy.

Bonne chance à toi et courage. Ne perd pas espoir car il ya toujours des solutions à des problèmes.

Envoyé depuis l'application android


Suivez-nous
créé avec pour les ados
© Copyright 2021, adotolerant.fr