Et toi ? C'est quoi l'histoire de ton coming out ?

avatar ancien membre
Ancien membre
10/05/2020 à 15:03

Hello,

Je suis nouvelle sur le site, mais je trouve l'idée géniale !

Pour le coup j'ai une petite question qui s'adresse à toutes celles qui assument leur orientation sexuelle et/ou qui ont fait leur coming out.

Quand as-tu su que tu étais lesbienne ?

Et comment ça s'est passé lorsque tu l'as annoncé la première fois ?

C'est un forum de partage surtout, pour qu'on puisse prendre connaissance des histoires de chacunes ^^

avatar contributeur de Ameisse
Ameisse
11/05/2020 à 01:52

Salut, pour ma part j'ai su que j'étais lesbienne à 14 ans ^^

Et pour le coming out, je n'en est pas vraiment fait pour ma famille. J'ai juste dis à mes proches que j'aimais une fille, puis quelque temps plus tard une autre fille ... Et lorsque je rencontre des gens qui peuvent devenir mes ami(e)s, je dis assez tôt que j'aime les filles pour qu'on ne me demande pas se que je pense de certains mec et pour que je sache si je peux parler librement. J'ai la chance de ne jamais avoir rencontré de personne homophobe 😄

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
11/05/2020 à 10:36

Punaise c'est trop cool que toutes les personnes que tu aies rencontrées soient ouvertes d'esprit... ça donne de l'espoir en tout cas ! Et en effet, parler dès le début de ton orientation sexuelle avec tes connaissances c'est une super bonne technique ! Ca permet direct de filtrer les personnes qui sont prêtes à t'accepter telle que tu es, et celles qui ne le sont pas :)

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2020 à 17:22

Citation de ZoeB #331971

Hello ! Vraiment pas mal comme concept !

Pour ma part, j'ai su que j'étais lesbienne y'a environs 2 ans, à vrai dire, je réussis à enfin l'accepté après une grosse remise en question, mais au fond je l'ai toujours su.

C'est ce qui a déclenché par la suite une grosse chute de confiance en moi, en parler à mes potes m'a aidé, mais ce qui m'a vraiment permi de m'accepter entièrement c'est d'en parler avec des personnes de cette commu ainsi que le fait que dans mon lycée aimer les filles quand on est une fille est plus que normal.

Du coup ça a été easy de le dire à mes connaissances, aux "collègues" de classe dès qu'on enchaînait nos premières discute (haha), au final tout le monde le sait à force.

Pour mon coming out auprès de ma famille, ils sont tellement tolérent que la discution n'a duré que 5 min.

Je l'ai faite il y a un mois, j'étais assez déçu d'avoir stresser pour rien (lmao) mais c'est à ce moment que j'ai vu à quel point j'avais la chance d'être bien entourée.

C'est parce que j'ai toujours était entouré de personne tolérente que je suis choqué en voyant certaines violence verbales, physique, ou encore des enfants rejettés par leurs familles/amis, pour moi c'est vraiment impassable, incroyable, j'ai du mal à m'y faire.

Si certains sont dans ce cas (ou pas), n'hésitez pas, je suis là pour vous.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/05/2020 à 01:43

Coucou moi j'ai 15 ans et bientôt 16 et je l'est sue a 13 ans et je l'est fait cette année a mes amis 😅 c'était très cocas on étais a l'aret de bus et sur le côté il y avais une afiche de mec en slip et là il se sont tous regarder et on rigoler sofe moi qui étais fixer dessu 😅😂 donc je me suis fait secouer et là il mon demander ce qui allait pas et je leur et tout dit maintenant que je reviens a l'aret chui super gêner 😂😂😅 voilà sinon super le consepte

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
30/05/2020 à 04:23

Saluuuut !

Pour ma pars je l'ai su a 10 ans, je sais c'est vite, et sous les yeux de mes parents ce "N'étais qu'une phase."

Argh, qu'est ce que je déteste cette expression. Le gros problème, mon père est homophobe, et ça c'est bien passer, car pour l'ui ce n'étais qu'une phase. Mais quand 2 ans plus tard je lui ai présenter ma petite amie (Maintenant mon ex), il n'étais pas content du tout. Aujourd'hui, mon père me parle presque plus sauf pour les "Tu vas être en retard" ou "Qu'est ce que tu veut manger?" secs. Et en plus. mes parents sont divorcé, je vis avec lui. Encore pire, j'ai vraiment de gros problèmes.

avatar contributeur de Nonofb
Nonofb
03/06/2020 à 04:36

Bonjour,

Je voulais aussi partager mon expérience en tant que bisexuelle et de coming out.

Je ne sais pas si je peux en parler ici mais bref je me lance.

Je suis extrêmement attirée par les filles et les garçons me plaisent aussi mais je sais pas comment l'expliquer mais je me considère pas comme étant lesbienne de ce fait même si je dois me l'avouer, je crois que les fille me plaisent beaucoup plus que les garçons et puis je l'assume totalement, je pense, juste que c'est encore mélangé dans mon esprit. Donc bref, au début de l'année dernière j'avais 15 ans, début du lycée, nouvelles expériences, nouvelles rencontres et dès

les premières semaines, je me suis sentie très attiré par une de mes copines mais pas proche de moi mais je ne savais pas pourquoi, genre cette fille elle m'obsèdait, et quand je la voyais mon cœur battait comme un fou et je pensais tout le temps à elle donc je ne savais pas du tout ce qui m'arrivait si en fait je le savais très bien dans une partie de mon cerveau mais je ne voulais pas me l'avouer et c'est en faisant des recherches sur internet que j'ai compris que j'étais peut-être bisexuelle. J'ai eu le courage de l'annoncer à mon parrain, à sa femme et ce sont les seules personnes au courant de ça dans ma famille même maintenant, je me sentais plus proche de mon parrain que par exemple d'autres personnes de ma famille comme mes parents à ce moment là, et donc je leurs en ai parlé, ils ont été très compréhensibles tous les 2, ils m'ont dit que l'essentiel c'est que je sois heureuse et qu'il s'en foutait d'avec qui j'étais et ça m'a fait du bien de l'entendre parce que j'avais très peur de leur réaction quand même. Mais ils ne m'ont pas jugée et on en a discuté pendant au moins 2 heures c'était vraiment un chouette moment. Et quelques mois sont passés, mais j'étais toujours attirée par cette fille mais je n'ai pas osé lui en parler et après j'ai été très vite en couple et je l'ai annoncé à mon ex je voulais rien lui cacher. Ça a été la troisième personne à être au courant du coup. La pilule a été plus dure à avaler pour lui mais il a accepté au début, du moins j'ai cru qu'il l'avait accepté et puis un jour, il m'a dit que je pourrais créer son fantasme numéro 1, un plan à 3 avec 2 filles et que c'était la seule manière pour qu'il accepte pleinement que les filles me plaisent aussi, il voulais que je lui promette que ça arrivera mais ça ne m'a pas plus du tout, à ce moment là je me suis sentie tellement sale et dégoûtée, et j'ai vu clairement comment il me voyait ce jour là cest à dire comme un objet pour assouvir ses fantasmes sexuelles et ça m'a ouvert les yeux et heureusement qu'on est plus ensemble à présent parce que rien que d'y penser j'ai envie de lui foutre mon point dans la gueule. C'est le genre de gars homophobe mais uniquement pour 2 mecs ensemble mais quand c'est deux filles c'est beau et acceptable et tout de

suite il kiffe, tu vois le genre de gars quoi, une merde clairement pas d'autre mot (désolée ma vulgarité). Bref continuions, je ne l'ai toujours pas annoncé à ma mère et ça me pèse énormément mais faut savoir qu'avec ma mère on ne s'entend pas du tout c'est vraiment très compliqué entre nous alors j'ai peur de lui dire même si elle n'est pas forcément homophobe bien au contraire elle pourrait le comprendre mais je me dis que vu tout ce qui se passe entre nous ça risque de mettre de l'huile sur le feu, elle pourrait penser que je la provoque ou que c'est l'une de mes crises "d'ados capricieuse", alors j'attends le moment idéal pour lui en parler mais depuis un an, je n'ai trouvé aucun moment pour lui en parler ou plutôt le courage suffisant pour pouvoir le faire. Et puis le pire c'est mon papi. Et mon papi, je l'aime énormément sauf qu'il est clairement homophobe et j'ai peur de faire mon coming out devant ma famille proche en fait parce que je sais que mon papi sera déçu de moi et mon papi il compte vraiment beaucoup pour moi et je n'ai pas envie de le décevoir. Du coup je ne sais pas quoi faire dois-je le faire, dois-je pas le faire, je ne sais pas mais je pense que tant que je ne me sentirais pas prête mentalement à leur annoncer, je n'y arriverais pas. Du coup on peut dire que j'ai fait un semi coming out. Qui sait plutôt bien passé dans l'ensemble si on oublie mon ex. Désolé c'est très long

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
04/06/2020 à 13:47

Slt je ss lesbiennes j'ai 13ans et j'ai su que j'étais lesbiennes quand un jour le regarder des tiktok et je ss tombe sur une meuf et je la trouvez trop belle mais pas comme les autres fille que j'avais vue au paravent et je me ss renseigner et voilà

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Sélénée
Sélénée
14/06/2021 à 15:43

Citation de Ancien membre #331971

Coucou !

Alors perso j'ai jamais fait de CO au sens propre, c'est à dire que c'est utile dans la conv bah les gens avec qui je discute l'apprennent (et encore ils ne savent pas "ce que je suis" juste que je ne suis pas très hétéro) mais je n'ai jamais fait de grande déclaration officielles. Je pars du principe que c'est perso et que ça ne regarde en gros que les personnes que j'aime (amoureusement) et quand je ne le dis pas, je n'ai pas l'impression de leur mentir sur moi car ma sexualité n'est qu'un infime paramètre dans ce que je suis et ce qui me définit.

Pour en revenir aux réactions, certain.es ne s'y sont pas arrêté.es, d'autres m'ont posé pleins de questions génériques (je réponds à celles qui ne sont pas perso car souvent l'ignorance explique la haine ou les maladresses) et puis y a celleux qui trouvent ça "cool" ou "super". Dans ces derniers il y a celleux qui sont juste heureux de rencontrer d'autres LGBT+ (aucuns problèmes avec leur réaction pour moi, je comprends surtout si ils assument pas) et celleux qui trouvent vraiment "stylé" d'être LGBT+, alors je leur explique que ce n'est pas un choix et que c'est pas plus "stylé" que d'être hétéro. Et puis ceulleux qui n'acceptent pas (ce qui ne m'est encore jamais arrivé heureusement, je sais que c'est de loin pas toujours le cas...)... bah next... iels n'ont pas de place dans nos vies si iels n'acceptent pas ça !

avatar contributeur de Valace
Valace
30/06/2021 à 17:00

Salut,

Perso ça a été assez violent mes parents l'ont découvert en fouillant mes messages sur mon tel résultat consultation chez un psychiatre ce n'était pas génial. J'avais 15 et j'étais pas prête mon père n'est pas vraiment tolérant avec les homosexuels alors je ne voulais pas lui dire mais la vie a eu raison de moi. Alors un petit conseil si vous pensez que vos parents fouillent votre téléphone ne parlez surtout pas de votre orientation sexuelle avant de le leur avoir dit...j'ai 17 ans et ils fouillent toujours.



Suivez-nous
créé avec pour les ados
© Copyright 2021, adotolerant.fr