Est-ce que vous vous sentez seuls ?

auteur anonyme

Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

En écrivant cette "demande d'aide", qui s'apparente d´ailleurs plus à un sujet compliqué auquel beaucoup de personnes sont confrontées au moins une fois dans leur vie, je n'ai pas comme intention de dénoncer des problèmes de société, d'éducation ou meme des problemes liés à votre entourage proche ou moins proche si c'est le cas. Je cherche des reponses que peut etre certaines personnes sauront me donner, que ce soit par le bias d´experiences vecues ou de simples conseils bienveillants ! DONC JE VOUS EN SUPPLIE NE TRANSFORMEZ PAS L´ESPACE COMMENTAIRE EN RIXE DE BOXE, merci :)

Pour rentrer dans le vif du sujet..

J'ai 17 ans et je suis lesbienne. Ca m'a perturbée un bon moment, je suis passée par toutes les phases possibles allant du deni "ah non mais moi j'aime les bi c'est certain " (vulgarité vulgarité ) au graaal de l´acceptation "eh merde elle me plait vraiment". Acceptation personnelle uniquement, pas de coming-out officiel pour moi, un seul de mes amis est au courant et c´est accidentel .. je parle beaucoup plus facilement alcolisée ( je m´affiche vraiment en tant que grosse beauf là.. jsuis sure que le bon schéma "binouze bs " s´installe lentement dans votre tete , ce n´est que mensonge evidemment x) .. mais bon c´est pas le sujet).

Toujours est il queee, comme personne est au courant et que je continue ma vie sous couvert heterosocial .. je ne rencontre pas de filles ouvertement lesbiennes ou du moins je ne me rends pas assez visible pour qu´elles me voient .. et ouais je dirais plus concretement que je me fais sacrement chier.D´autant plus que l´avantage d´avoir de nombreux amis c´est que ton cercle de relations ne cesse de s´etendre.. mais quand tu vis pas en étant ce que tu es reellement, tout devient plus compliqué et tu finis par t´entourrer d´amis qui ressemblent à ce que tu laisse parraitre de toi, pas à ce que tu es vraiment. Loin de moi l´idee de dire que je chosis mes amis en fonction de leur orientation sexuelle hum, il y a beaucoup d´autres facteurs qui rentrent en jeu et celui ci c'est clairement le moins important !

Donc voila je voudrais savoir si depuis votre coming-out (si c´est le cas) cette sorte de cercle vicieux de la solitude (de lˆentourage hetero pur et dur) s'est arrêté ? Et si cˆest le cas sans avoir fait de coming out , comment ?


photo de l'auteur Meligood
Meligood
Femme de 21 ans
Bagnols-sur-Cèze

Yop'lait !

C'est un sujet intéressant que tu abordes avec beaucoup de timidité. Le coming out c'est important particulièrement pour la personne qui la vit et non pour son entourage.

Personnellement, à 17 ans j'étais totalement perdue dans ma sexualité, passant de l'hétérosexualité parce que je me disais "Ouais, mais j'ai eu des copains, certes je ne les aimais pas, mais j'en ai eu", par de la bisexualité en me disant "Les femmes m'attirent, mais je ne me vois pas sortir avec elles", puis par du "Ok.. Je suis lesbienne donc.." après un dernier échec avec mon ex-copain. Et c'est à ce moment là où j'ai véritablement pu faire mon CO, que ça soit auprès de mes ami(e)s et de ma famille, même si ma mère le sentait déjà depuis un moment que je n'étais pas attirée par les garçons.

Maintenant que les gens savent que je suis lesbienne.. Est-ce que ça veut dire que mon cercle est plus LGBT qu'hétéro ? Bof, pas spécialement, au final j'ai plus d'amis mecs (j'attire les gays plus que les lesbiennes apparemment, RIP à moi), mais par contre je peux enfin m'assumer pleinement et ce depuis quelques années maintenant, et c'est d'autant plus agréable, c'est déjà très difficile de s'aimer naturellement en essayant d'entrer dans les cases dans lesquelles on essaie de nous mettre toute notre vie alors si on plus on se renie tel que nous sommes, je te raconte pas la merde huhu.

Mais c'est effectivement plus simple d'attirer des lesbiennes en sachant que j'en suis une et que je le vis voir le montre sans aucun problème apparent. Mais pour ça, il faut être bien sûr de sois, ainsi que de s'accepter tel que nous sommes. La confiance en sois a un charme, même si elle est minime, ça attire quand même. J'ai autant d'ami(e)s hétéros qu'homos, et au final les deux vont bien ensemble, je m'amuse et c'est le principal !

En espérant que ce long pâté puisse t'aider !


photo de l'auteur Woodstock
Woodstock
Homme de 19 ans
Nantes

[edit] Ok j'suis un peu naze je viens de voir seulement à la toute fin que tu as posté ça dans la rubrique lesbien ouin. Je suis gay, tu me frappes pas..?

AH! (Bonjour)

Moi ça me parle et contrairement à Meligood juste au dessus j'ai eu des changements notables au sujet de ce cercle vicieux.

Juste que bon,

je suis gay et pas lesbienne (est-ce que cela change tout ou absolument rien?)

J'ai grandis dans un environnement hétéro hétéro hétéro et j'ai fais mon coming out vers 17,18ans dans cet environnement là. (le fait que je me sois trouvé un copain absolument parfait que je voulais montrer à tout le monde n'y était pas pour rien)

Alors t'avais un petit quart du cercle homophobe avec qui je me suis fais bien plaisir aha et ou j'ai sortis des punchlines à chaud sortit de je ne sais où du type:

  • Maintenant que tu sais que je ne suis ni puceau, ni hétéro, ni célibataire, mec, tu l'as dans le cul au sens propre comme au figuré!

Donc ce quart de cercle est tres vite sortit de ma vie.

Et ensuite

Chose étonnante

Etant ouvertement lgbt+

Des connaissances ou amis proches sont venus discretement me voir pour me faire part en avant premiere de leurs coming outs a eux. Ca m'a vachement touché, je les ai accompagné et tout.. et finalement voila mon cercle a commencé a devenir étrangement de plus en plus lgbt+

Et puis après bon bah

les années sup'

BIM pif paf pouf école d'art

pif paf pouf ça rate pas j'ai un cercle hypeeeer ouvertement lgbt jusqu'au cou

Mais donc oui personnellement j'ai vraiment sentis le contact se créer entre moi et les gens de la communauté au moment ou j'ai défoncé la porte du placard!

(Et puis oui du coup le cercle vicieux tu le détruit vite en soit.. au bout d'un moment ça fait boule de neige, rien que le fait de trainer avec quelques potes lgbtq+ tu vas plus souvent dans des bars - boites - SAUNA (shhht hihi) lgbtq+ et du coup te refais encore des nouveaux potes etc... c'est normal)


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit