La binarité et ses victimes

photo de l'auteur Androphories
Androphories
Non binaire de 16 ans
Toulouse

Bonjour !

Je poste ce sujet après des semaines d'intense réflexion à propos du genre, du mien, de celui des autres, de sa place dans la société. Je me heurte en permanence au même problème : tout est pensé, organisé, réfléchi autours de deux sexes, homme et femme. Et cette organisation comprend le genre qui est défini comme étant un ensemble confus de critères complètements aléatoires que nous dicte la société (patriarcale).

Tout est net, précis, tranché.

Il faut être un homme, être une femme, socialement, amicalement, amoureusement, sexuellement etc. J'ai essayé, vraiment. Sans forcément correspondre aux critères de la société, mais juste de me sentir appartenir à mon sexe de naissance.

Cependant je ne me sens pas bien dans cet espace. Une partie de moi aspire au sexe et au genre opposé et créé une grande confusion, et des déchirements à l'intérieur de moi...

Angoisses fréquentes, gêne, mal-être, stress, voilà ce que provoque en moi l'agencement binaire de la société.

Entamer une transition c'est tuer une grande partie de moi.

Ne pas le faire c'est tuer une autre grande partie de moi.

Alors que faire ?

Quand la société moderne acceptera-t-elle tous les reclus de la binarité comme des personnes à part entière ?

Quel est votre vision de la binarité de sexe et de genre ?


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

bonjour,

oui, tout le monde humain est base sur homme et femme car c'est ce qui a permis notre naissance, dans le monde animal et vegetal , il en est de meme.

l'etre humain a dissocie la sexualite de la reproduction et cela permet d'aller plus loin dans la definition de notre identite.

mais l'aspect physiologique reste la malgre tout, nous sommes des etres pensants mais avant tout des mammiferes.


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

et l'on peut rever d'un monde sans guerre, c'est de la poesie et j'adore rever, mais il suffit de regarder les infos pour nous ramener a la realite ....


photo de l'auteur Androphories
Androphories
Non binaire de 16 ans
Toulouse

Je m'en rends compte...

mais il faut se dire que les poètes et la poésie existent précisément car notre monde n'est pas poétique...


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

heureusement qu'il y a la musique, la poesie pour enchanter ce monde


photo de l'auteur Alas7ka
Alas7ka
Femme de 16 ans
Orly

Bonjour/ Bonsoir,

Je n'en ai pas beaucoup à rajouter vu que je pense comme toi sur toute cette idée de genre que pérsoit la socitée. D'aprés moi otre société n'est pas encore prète à accepter cela et c'est assez récemment que ses idées se sont popularisée et se sont ouverts on va dire.

Par exemple l'homoséxualité à était explorer durant des siecles mais beaucoup de personne ne l'accepte toujours pas. La non binarité devrait être désacraliser mais c'est quellque chose d'extrement ancré dans la société.

Pour moi l'important serait de ne pas se fier à la société pour vivre. Simplement, trouve toi des personne qui t'accepte dans tout les cas possible et inimaginable et soucis toi d'eux et non de la société.

(Je sais pas si on vas me comprendre et il y à peut être des mots que j'ai mal utilié, j'éspére simplement que cela pourrait compléter un peu ton avis sur la question)


photo de l'auteur Lanaawyn
Lanaawyn
Non binaire de 21 ans
Landerneau

3 remerciements

Bonsoir,

C'un peu pessimiste tout ça... Juste pour le contre-exemple: dans la faune et la flore, il y a aussi une présence de non-binarité, si on tient en compte de la phisiologie des escargots, de base! Ou chez certains végétaux qui s'auto-fécondent.

Je compatis ac ton ressenti, Androphories, notamment pour la question du mal-être... Mais où se placer?! Et pourquoi devoir se ranger par son sexe biologique, surtout...

--> "Alors que faire?"

Ne pas répondre aux attentes stéréotypées, de base :'D...

Chez les non-binaires, je trouve que l'on peut affirmer autrement son identité, sa volonté de voir concilier les 3 sexes sans jamais les diviser.

  • Sans toucher à la transition, par exemple, il y a le travestissement qui donne donc des andro/agenres. Clin d'oeil à ton pseudo! C'est une des solutions qui s'affirme devant nous, plutôt que de rester oppressés dans un moule à l'étroit. Cela permet d'arborer fièrement son côté masculin (tu as le binder notamment), féminin, et agenre. On peut facilement adopter un dresscode unisexe d'ailleurs. Pour ma part, dans les magasins d'habits/chaussures, je vais automatiquement dans les 2 rayons, et je suppose que l'on est sûrement un certain nombre à le faire...? En dépit de l'apparente division camouflée en pubs cisgenres qu'ils voudraient imposer.

  • Il y a aussi le fait de prendre l'habitude d'employer plusieurs pronoms, jongler avec le elle/il, puisqu'en France, nous n'avons pas le genre neutre, officieusement baptisé "iel" :).

  • Il y a aussi le fait d'alterner, par exemple lorsque l'on emploie un adjectif, pas besoin de tout le temps féminiser si besoin, ou inversément, chose plutôt facile à insérer dans son quotidien d'ailleurs, que de faire un long discours devant un peuple supposé binaire et donc sourd sur commande haha.

--> "Quand la société moderne acceptera-t-elle tous les reclus de la binarité comme des personnes à part entière?"

Déjà, on va pas s'auto-dénigrer pour leur plaisir haha, on est pas reclus, non, on a juste un temps d'avance quelquepart, d'un point de vue philosophique.

  • L'acception, dans les milieux artistiques notamment, est plus qu'émergente. C'est intégré. Ainsi, la non-binarité tu peux la distingay si tu t'attardes devant certains défilés de mode où les mannequins ont pour ordre d'incarner de visu les 3 sexes, ils se travestissent, et posent fièrement devant les objectifs.

  • Puis dans l'Histoire que l'on ne nous inculque pas, il y a eut chez les Indiens d'Amériques, une civilisation qui arborait l'unité vestimentaire et spirituelle. Le nom ne me revient pas, mais je t'invite à faire tes recherches :). En résumé, de coutume, les hommes se féminisaient, et inversément pour les femmes. Cela a déjà été abordé dans les forums antérieurs ;).

  • Et puis, quand tu vois le concept du Ying et du Yang, c'est la réunion spirituelle des 2 qui compte, équivalent au 3ème sexe et donc au principe de non-binarité, qui est implicite je trouve, mais il est revendiqué, malgré le fait que cela soit obstrué.

--> "Quelle est votre vision de la binarité de sexe et de genre?"

Sincèrement, je suppose que la binarité n'est pas naturelle contrairement à la non-binarité qui résulte de la beauté unie, d'un tout indivisibles. Bref, en s'accordant sur la théories de Lanaawyn ce concept de binarité n'est fait que pour asseoir la domination prétendue d'un sexe sur l'autre, selon les ères (matriarcales cf. les sanguinaires Amazones) qui n'a pas lieu d'être.

Promulguer la non-binarité pacifierait tellement ;)...

Je sais pas si ça t'aideras mais voilà. Ignore les autres, et suis la Voie de ton coeur, tu trouveras les réponses.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

bonsoir, je suis tout à fait d'accord avec toi mai on va pas non plus changer pour la soiciété on est ce qu'on est et fier de l''être. Il y avait des homosexuels; des lesbiennes; des bisexuels et des non binaires pendant de nombreuses années même pendant la seconde guerre (1939/1945). Donc c'est pas maintenant qu'on va changer pour la société, on va pas faire comme tout le mode rentré dans des petites cases pour être " dans la normes" on est différents et il faut être fiere de l'être. Dans la société de actuelle on te jugera sur tout que ce soir sur ton origine, de ta couleur de peux , comment tu t'habilles. Vie pour toi et non pour la société et les autres uniquement pour toi


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

Nous ne sommes pas des escargots mais des mamimiferes, dame nature nous a fait male ou femelle sauf pour certains cas exceptionnels d'hermaphrodisme.

Ne pas vouloir un genre, dans notre espece est tout a fait concevable d'un point de vue psychologique, nous avons tous une part masculine et une part feminine et dans certais actes de la vie ma part feminine est fortement stimulee.

MAIS physiquement , si dans telle tribu des hommes sont maquilles,et prennent des poses de seduction qui sont attribuees aux femmes, tout le monde sait que ce sont des hommes.

En Thailande certains hommes se sentent femmes, ils aiment seduire les hommes et leur ossature fine, les traitements hormonaux font qu'ils sont tres beaux, mais ce sont des hommes, des ladyboys, ils font de la chirurgie esthetique mais peu vont jusqu'a faire couper leur penis et se faire une vulve .

Ils tiennent peut-etre a rester dans cet etat d'homme qui reessemble a une femme, cela n'est qu'apparence.


photo de l'auteur Lishe
Lishe
Femme de 24 ans
grenoble

Citation de occydent #280973

Petite precision, en Thailande (et ailleurs) le corps n'est qu'une enveloppe, les transformations corporelles sont donc tout a fait acceptées.

D'autant plus que cela viens rajouter de la "decouverte " et de "l'etrange" aux touristes.

D'autre part, sait-tu que, même si aujourd'hui tu te definis comme un homme, tu as été, tout comme moi et tous les "mammifères", ni l'un ni l'autre. Un jour tu as été "reste à definir".

La différence des sexes n'est pas le problème, c'est bel et bien le fait que la société s'est appuyée sur ces differences pour assouvir une tentative de domination de l'un par/sur l'autre.

Les différences ne sont pas a l'origine des rivalités, c'est la société.

Citation de Lanaawyn #279649

Comme le dit Lanaawyn, la non-binarité semble etre une belle avancée dans la lutte de ces rivalités, ou tout du moins une prise de conscience sur celles-ci et leur rejet.


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

Quelle rivalite ? moi je ne vis que dans la complementarite,

et j'adore la difference des sexes, je n'etais un escargot que peu de temps dans le ventre de ma mere et maintenant quel bonheur de me plonger dans la difference des sexes


photo de l'auteur occydent
Occydent
Homme de 15 ans
Rouen

Mais je suis pour toutes les formes de relations humaines et les pays qui laissent vivre les personnes a leur guise.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit