Je me sens vide

Tribunes libres d'ados - Créé le - 19 Participations


3 remerciements
Je me sens vide

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Sans faire le scénario "oulala c'est normal à ton âge il y en d'autre", je peux te dire que je vis exactement la même chose que toi, et que je n'ai d'ailleurs jamais rencontré quelqu'un comme moi auparavant ^^'
Le plus étonnant c'est que je connais des gens qui ont eu un passé bien plus lourd que le mien et qui n'ont eu que des "passades" de cette sensation, et pas des années d'affilées comme toi ou moi.
J'ai aussi cette sensation de n'avoir rien qui compte réellement, que tout est plutôt futile et que rien n'en vaut vraiment la peine. Supporter la routine, avec une sensation de ne ressentir que les complications de la vie (comme les efforts nécessaires pour suivre les cours par exemple), et ne jamais réellement se ressourcer après. Même si je tiens à des choses, que j'ai des passions, j'ai quand même l'impression qu'il me manque quelque chose pour pouvoir ressentir les émotions que je devrais obtenir.
Je ne sais pas vraiment si c'est exactement la même chose que tu ressens, mais je sais que pour moi c'est du au fait qu'il me manque quelque chose qui compte pour moi plus que le reste et qui m'empêche de me sentir "complet" et de pouvoir vraiment ressentir mes sentiments. C'est peut être le cas pour toi aussi.
Surtout, ne te blâme pas juste parce que tu peux te sentir mal par rapport à ta situation; c'est une peine comme une autre, et ce n'est pas parce qu'il existe "pire" que tu n'as pas le droit de l'exprimer. :/
0 vote


1 remerciement
J'ai deja était dans ton cas...et personnelement j'en ai beaucoup pleuré de ce sentiment d'être vide...j'en ai parlé a mes parents d'abord , puis a mes soeur , puis mes grand parents...
Le résultat a été une consultation chez le psy ... Conclusion : ce sentiment était du a la mort d'un proche , divorce de mes parents et que je suis distant des autres ... J'ai comme "la peur des autres" depuis j'essaye de m'améliorer , j'oublie ce proche qui est mort malgré qu'il sois toujours la , dans mon coeur...et en ce qui concerne cette peur de l'autre , je parle un peu plus avec des gens de ma classe au lycée par exemple ^^
0 vote


11 remerciements
Courage 💪❤️
0 vote

Citation de Lazulii
Pour en revenir à ton sujet, as-tu déjà été voir un psy ? Cela pourrait bien t aider, pour au moins éclaircir la cause de ce vide (si il y en a une).
Bonne soirée, et j espère que ce vide se comblera ~
Citation de Khiwarg
J ai deja était dans ton cas...et personnelement j en ai beaucoup pleuré de ce sentiment d être vide...j en ai parlé a mes parents d abord , puis a mes soeur , puis mes grand parents...
Le résultat a été une consultation chez le psy ... Conclusion : ce sentiment était du a la mort d un proche , divorce de mes parents et que je suis distant des autres ... J ai comme la peur des autres depuis j essaye de m améliorer , j oublie ce proche qui est mort malgré qu il sois toujours la , dans mon coeur...et en ce qui concerne cette peur de l autre , je parle un peu plus avec des gens de ma classe au lycée par exemple ^^

Depuis la séparation de mes parents jusqu'en 6eme donc de 2009 à 2014 chez un vrai psy (il avait une bonne réputation). Après on a arreté parce que ça coutait trop cher.
J'ai essayé en 4eme et en 2nd mais au bout de quelque mois ils m'on dit que ça aller mieux.
0 vote

Du coup merci à tous pour votre soutien/temoignage. Même si ça changera rien bisous 😚
0 vote

Salut mec, j'ai envie dte répondre que c'est une étape, seulement, c'est pas le cas. Jpense que si tu te sens vide c'est qu'il existe une cause dans ta vie et qu'il faut donc l'éliminer. Si y faut je suis hors sujet mais bon en tout cas jsuis dans une phase similaire... Jme suis aperçu en 4eme que jétais gay et à ce jour je n'assume toujours pas. Mon entourage que ce soit amis ou parents sont presque tous homophobes. De plus ma religion condamne le fait d'être gay. Bref oue jme sens seul. C'est ptetre pas le meme cas de solitude que toi, on a pas la même histoire. Ya 2 semaines j'ai rejoins deux amies à qui je fais entierement confiance et je leur ai avoué que j'étais gay. Bah j'ai envie de te dire que ce vide disparait au fil des pas que tu fais pour l'éliminer. Trouve la cause de ce vide et ne cesse pas d'essayer d'avancer parce que tu n'as rien à perdre mais beaucoup à gagner... jrépond peut etre pas du tout à ton message si c'est le cas j'espere quand meme que tu te libereras de ce vide.
Pour finir jdirai que se forcer à pleurer c'est qu'il y a un mal qui t'habite... jl'ai déja fait ne serait ce qu'en regardant des vidéos ou films triste ou en repensant à ma vie. C'est bien d'exterioriser mais je ne pense pas que ça aide à aller mieux durablement. Après pour ce qui est de déprimer sur ton physique jtiens à dire que le regard des autres ok est important mais que des fois c'est bien de trouver des points chez toi, apprendre à t'aimer comme tes et ne pas changer pour les autres. Jtrouve ça déja super que t'arrive à porter un regard sur toi meme. L efait de te trouver égoiste c'est une preuve de sincérité et une forme d'intelligence, sache que beaucoup n'arrivent pas à le faire voire ne s'apperçoivent meme pas de leurs défauts. C'est bien de penser aux autres avant soi mais parfois il faut résoudre le conflit que tas envers toi meme avant d'essayer de considérer les problèmes des autres.
Persévère...
0 vote


3 remerciements
J'ai l'impression que le problème est lié à quelque chose qui te manque plus comme quelque chose à éliminer, et que cela explique pourquoi tu ne ressens pas vraiment ce que tu devrais ressentir (par rapport aux autres personnes, aux activités et passions, etc..). Si ce vide est effectivement dus à la perte d'une stabilité provoqué par la séparation de tes parents, tu devrais en trouver une ailleurs, dans un tout autre cadre. Après je ne sais pas vraiment comment tu étais avec tes parents, si vous aviez des activités ensembles et que cette séparation à provoqué un énorme changement dans ton quotidien, si il y a eu des éloignements envers l'un de tes parents. Si le problème vient de cette séparation, c'est peut être aussi que tu ne l'as jamais accepté d'une certaine manière, ce qui parait plutôt logique parce que tu n'as rien fait pour mériter cela. Cependant ta vie ne dépend pas de celle de tes parents, et cette séparation ne doit pas t'empêcher de construire la tienne et de ressentir tes propres émotions.
Ça se trouve le problème ne vient pas du tout de ça, et tout mon monologue ne sert à rien, mais voilà ._.
Dans tous les cas, je pense qu'il te manque quelque que chose que tu avais avant leur séparation, une certaine stabilité que tu n'as plus aujourd'hui. Après pour savoir ce qu'il te manque exactement, il faut chercher ^^'
Personnellement, je ne pense pas que se soit égoïste de penser à ses problèmes, on ne peut pas vraiment aider qui que se soit si soi-même on se sent mal. Surtout qu'il serait dans le fond beaucoup plus égoïste de ne pas régler ses propres problèmes et de se laisser tomber sachant que son propre bonheur impacte directement sur celui des proches. Ne te sens pas mal par rapport au fait que tu penses à tes propres soucis: c'est un cercle vicieux qui ne peux faire que plus de mal si tu te mets à te détester toi-même, provoquant juste un plus grand emprisonnement dans ton problème initial :(
Bon, je ne pense pas avoir ajouter quoi que se soit, mais voilà ^^'
0 vote

Citation de LightHope
J ai l impression que le problème est lié à quelque chose qui te manque plus comme quelque chose à éliminer, et que cela explique pourquoi tu ne ressens pas vraiment ce que tu devrais ressentir (par rapport aux autres personnes, aux activités et passions, etc..). Si ce vide est effectivement dus à la perte d une stabilité provoqué par la séparation de tes parents, tu devrais en trouver une ailleurs, dans un tout autre cadre. Après je ne sais pas vraiment comment tu étais avec tes parents, si vous aviez des activités ensembles et que cette séparation à provoqué un énorme changement dans ton quotidien, si il y a eu des éloignements envers l un de tes parents. Si le problème vient de cette séparation, c est peut être aussi que tu ne l as jamais accepté d une certaine manière, ce qui parait plutôt logique parce que tu n as rien fait pour mériter cela. Cependant ta vie ne dépend pas de celle de tes parents, et cette séparation ne doit pas t empêcher de construire la tienne et de ressentir tes propres émotions.
Ça se trouve le problème ne vient pas du tout de ça, et tout mon monologue ne sert à rien, mais voilà ._.
Dans tous les cas, je pense qu il te manque quelque que chose que tu avais avant leur séparation, une certaine stabilité que tu n as plus aujourd hui. Après pour savoir ce qu il te manque exactement, il faut chercher ^^
Personnellement, je ne pense pas que se soit égoïste de penser à ses problèmes, on ne peut pas vraiment aider qui que se soit si soi-même on se sent mal.

Il y a une part de vrai dans le sens où j'observe les autres et me dis qu'ils ont divers buts, passions dans la vie qui ne sont pas communes aux miennes puisque je n'en ai pas ?
Pour ce qui est de la séparation de mes parents, j'aurais aimé que ça soit ça mais non, comme je l'ai expliqué ça fait déjà 8 ans qu'ils sont séparés et j'ai fait 5 ans de psy. Et plusieurs fois je me suis dis "ça doit être à cause de ça" par rapport aux conflits que j'ai eu avec les nouveaux compagnons de mes parents et j'ai amélioré mon comportement. Même si ça ne passe toujours pas avec ma "belle-mère" il n'y a pas de conflits.
Enfin je m'écarte du sujet initial, juste pour te dire que je pense pas que le problème vient de là.
0 vote


3 remerciements
Alors si ce n'est pas lié à la séparations de tes parents, je pense que c'est vraiment lié à quelque chose qui te manque. Le problème c'est que je ne saurais te dire quoi. Si ce n'est pas quelque chose que tu as déjà vécus et perdu, ça serait quelque chose que tu connais mas que tu n'as jamais eu. Je comprends l'idée que les ambitions, les buts et les passions des autres ne te paraisse pas viable pour toi, dans le sens qu'ils ne te rendrons jamais heureux, mais peut être qu'il y a une autre ambition qui pourrait te rendre heureux et que les gens n'ont pas forcement en général. Il n'y a vraiment rien qui te fasse plus envie qu'autre chose, qui te fasse ressentir plus que d'habitude ? :/
0 vote

Non mais après je ne suis pas triste je ne ressens pas vraiment de "vide" c'est pas ça que je voulais exprimer, c'est moi qui suis vide, j'ai l'impression que j'ai tout mais j'ai rien, je l'explique sans doute mal, j'ai remercié les gens qui me disait "oui oui je comprend..." "il m'est arrivé exactement la même chose..." "je connais une ami qui..." mais c'est par politesse, ça sert à rien de dire ça. Toi tu en parle différemment, merci.

A chaque fois je me dis que c'est tel chose et je fais tout pour l'obtenir, par exemple récemment je pensais que c'était un problème d'affection, je me suis mis en couple et me suis rendu compte que j'avais pas besoin de ça que ça ne m'apporter rien. Je me suis mis à fumer, ça me détend, mais je suis sur le point d'arrêter parce que ça ne me fait plus rien, etc...
0 vote


3 remerciements
Ce qui fait que j'en parle sans doute différemment c'est probablement parce que j'ai toujours était plus ou moins dans ce cas. Encore aujourd'hui, j'ai du mal à porter un quelconque intérêt à ce que j'ai, alors que comme toi "j'ai tout, mais je n'ai rien". J'ai finis par comprendre mon propre problème. Ce n'est pas que je n'ai rien, c'est que je n'ai rien à quoi je suis réellement attaché; quelque chose qui me donne une "raison de vivre". Ce n'est pas réellement une question d'être triste ou non, mais plus que peu importe ce que je fais ça ne m'apporte pas réellement de sentiment fort (je ne dis pas non plus que je peux brûler des gens avec un lance-flamme et que je ne ressentirais rien, hein ? Il faut graduer x) ). Je sais que ce qui me rendrait "complet" serait un amour sincère, mais d'après ce que tu dis ce n'est pas forcement ce qui te ferais ressentir plus que ça (a moins que la personne avec qui tu étais c'était vraiment au pif pour essayer de savoir si tu te sentirais mieux, et non par forts sentiments).
Ce que tu ressens ressemble fortement à ce que je ressens personnellement. La solution à ton problème peut être dans un autre intérêt, quelque chose que tu n'as pas encore essayé et qui pourrais te faire ressentir de nouveau. Ne connaissant pas qui tu ais personnellement, je ne pourrais vraiment pas te dire ce qui pourrait t'aider, mais je reste sur l'idée que la solution à ton problème réside vraiment dans quelque chose que tu n'as jamais connus et qui est différent de ce que tu as l'habitude ^^'
Du coup, mes pavais se résume en: "ton problème c'est quelque chose, et voilà bisous", ce qui fait un peu con je l'avoue xD
0 vote

Du coup merci à tous pour votre soutien/temoignage. Même si ça changera rien bisous ????

Hypocrisie auto-défaitiste en pleine négation de sa détresse, de ses efforts actuels et de sa volonté de changement.

Sois sincère avec toi-même et avec les autres.

Moi, j'm'en tiens à ce message laconique pour l'instant.

Des bisous ❤️
0 vote

Citation de Diasmely
Du coup merci à tous pour votre soutien/temoignage. Même si ça changera rien bisous ????

Hypocrisie auto-défaitiste en pleine négation de sa détresse, de ses efforts actuels et de sa volonté de changement.

Sois sincère avec toi-même et avec les autres.

Moi, j m en tiens à ce message laconique pour l instant.

Des bisous ❤️


Et merde, démasqué, quelle belle phrase, j'ai catégoriser mon sujet "aide" je n'aurais pas du visiblement, puisque cela fait comprendre à certaines personnes des choses qu'ils ne comprennent pas, ne publie pas ça.
Je comprend pas que des gens puisse penser ça, sur le coup je suis énervé mais cela ne sert à rien, et peut être est ce vrai, ce qui expliquerait mon énervement, dans tous les cas merci de me blâmer sans raison ça fait toujours plaisir.

On dirait que t'arrive dans ce forum et que tu te permet de juger en ayant lu qu'une phrase.

Ca fait 4 fois que je refais ce message tellement les mots ne me viennent pas.
0 vote

Permet-moi de considérer qu'il s'agit en fait d'un des problèmes de fond animant tes ennuis. Ce manque de sincérité envers toi-même et envers les autres. Lui même probablement issu d'un "traumatisme" (au sens large).
J'suis pas tant un connard que ça ; j'tranche pas dans le vide, pas autant :rire:

moi je les aiment bien seulement parce qu'il m'aiment bien, tu vois ?


Demande-toi alors pourquoi tu les aimes bien seulement parce qu'ils t'aiment bien ?

Cherche à partir de ce que tu sais déjà. Vois qui tu es, met en exergue toutes les nuances et les aspérités de ta vie et de ta personnalité. Ce que tu sais et ce que tu ne sais pas par rapport à toi-même puis approfondis petit à petit en fonction de tout ça.

Tu as à te trouver, pas à trouver ce qui justifierait que tu te perdes encore plus.
Quand je suis perdu en ville je me prive pas de regarder mon GPS sous prétexte que les Pygmées n'en ont pas. Eux ils ont déjà leurs alternatives à l'absence de GPS qui fait qu'ils en ont pas besoin. Tu sais te servir d'un GPS, pas eux. Ils savent s'orienter en pleine forêt, pas toi (enfin, sait-on jamais). Vous pouvez faire l'expérience de la vie de l'un et de l'autre mais considérez que c'est un ensemble d'adaptations tant techniques qu'idéologiques et sociales. Pas sûr que vous vouliez réellement échanger vos places.
Aussi ne les plains donc pas tant car il est possible qu'ils en fassent autant pour toi.

J'avais sans doute envie d'écrire.


Ou éventuellement de t'exprimer comme tu viens de le dire. Et pourquoi cherches-tu à t'exprimer ? Vraie question à laquelle j'espère une réponse.

Edit en réaction à ton Edit : Du coup mon message semble plus vraiment répondre au tien. Bon. Tant que toi tu y vois une forme de réponse, j'imagine que c'est l'essentiel ^ ^

Edit² : "[...]passions dans la vie qui ne sont pas communes aux miennes puisque je n'en ai pas ?" mais si, tu vois, tu ressens de l'énervement à n'en plus trouver les mots, preuve que tu as de la passion. Et en plus tu questionnes même ton énervement ce qui est précisément l'une des démarches que j'estime les plus saines à prendre. Ose questionner profondément les choses. Les choses et tes choses qui te sont propres également. Sans oublier que tu es bel et bien présent.
0 vote

hey! je sais que tu as déjà reçu beaucoup de messages pour t'aider et je ne sais pas si le mien va apporter quelque chose mais je tenais à te dire qu'il ne faut certainement pas te sentir mal par rapport aux autres et aux choses que tu pux considérer comme pire que ton cas parce que ce n'est pas parce que tu vie dans la pauvreté que tu es plus à plaindre que d'autres. ce que je veux dire c'est qu'on a tous une approche tellement différente à la vie, au bonheur que au final on ne peut pas se dire qu'un tel est plus à plaindre que moi et qu'au final je ne devrais pas être mal car ma situation est mieux que la sienne. La vie c'est pas ça. on peut avoir toutes les richesses du monde et quand même se sentir vide et ne rien ressentir du tout. Je sais que je répète sans doute ce qu'on a pu te dire dernièrement mais je suis moi aussi passée par ce sentiment. ce dire qu'on n' est qu'une coquille vide sans saveur, sans but et donc sans avenir. ce dire qu'on ne sert à rien et qu'au final on n'a aucune raison de rester en vie. et même avec le temps, avec les aides qu'on a pu recevoir ne jamais trouver de raison à ce vide qui nous consume. Aujourd'hui certes je vais mieux mais parce que je sais que je suis juste fragile mentalement et qu'il me faudra toujours quelqu'un pour me rassurer et me faire tenir bon. Mais toi ce n'est peut-être pas ça le problème mais surtout ne baisse jamais les bras. même si aujourd'hui tu ne trouve pas de raison à tout ça et même si tu n'en trouve jamais, dis toi que ça fini par passer. Parfois, on ne trouve pas de réponses à ce qu'on ressent ou bien ne ressent pas tout simplement parce qu'il n'y en a pas. Mais le plus important reste de s'accrocher et d'aimer. d'aimer fort, sans limites, sans bornes et sans préjugés.
et bien, tu vois il faut croire que moi aussi j'avais besoin de vider mon sac! ^^'
Bon courage, accroche-toi et aime !! ^^
0 vote

Citation de Diasmely
Permet-moi de considérer qu il s agit en fait d un des problèmes de fond animant tes ennuis. Ce manque de sincérité envers toi-même et envers les autres. Lui même probablement issu d un traumatisme (au sens large).
J suis pas tant un connard que ça ; j tranche pas dans le vide, pas autant :rire:

moi je les aiment bien seulement parce qu il m aiment bien, tu vois ?


Demande-toi alors pourquoi tu les aimes bien seulement parce qu ils t aiment bien ?

Cherche à partir de ce que tu sais déjà. Vois qui tu es, met en exergue toutes les nuances et les aspérités de ta vie et de ta personnalité. Ce que tu sais et ce que tu ne sais pas par rapport à toi-même puis approfondis petit à petit en fonction de tout ça.

Tu as à te trouver, pas à trouver ce qui justifierait que tu te perdes encore plus.
Quand je suis perdu en ville je me prive pas de regarder mon GPS sous prétexte que les Pygmées n en ont pas. Eux ils ont déjà leurs alternatives à l absence de GPS qui fait qu ils en ont pas besoin. Tu sais te servir d un GPS, pas eux. Ils savent s orienter en pleine forêt, pas toi (enfin, sait-on jamais). Vous pouvez faire l expérience de la vie de l un et de l autre mais considérez que c est un ensemble d adaptations tant techniques qu idéologiques et sociales. Pas sûr que vous vouliez réellement échanger vos places.
Aussi ne les plains donc pas tant car il est possible qu ils en fassent autant pour toi.

J avais sans doute envie d écrire.


Ou éventuellement de t exprimer comme tu viens de le dire. Et pourquoi cherches-tu à t exprimer ? Vraie question à laquelle j espère une réponse.

Edit en réaction à ton Edit : Du coup mon message semble plus vraiment répondre au tien. Bon. Tant que toi tu y vois une forme de réponse, j imagine que c est l essentiel ^ ^

Edit² : [...]passions dans la vie qui ne sont pas communes aux miennes puisque je n en ai pas ? mais si, tu vois, tu ressens de l énervement à n en plus trouver les mots, preuve que tu as de la passion. Et en plus tu questionnes même ton énervement ce qui est précisément l une des démarches que j estime les plus saines à prendre. Ose questionner profondément les choses. Les choses et tes choses qui te sont propres également. Sans oublier que tu es bel et bien présent.

J'ai pas envie de comprendre je suis désolé je suis sans doute trop immature ou trop peu cultivé en langue française, là j'ai juste envie de tout effacer.

Pour l'instant.
0 vote

Je peux comprendre...

Des bisous alors, et de l'espoir pour que tu trouves tes réponses..
0 vote


1 remerciement
Salut !
Je suis heureux de pouvoir partager mon expérience ici avec toi et tout ceux qui verront mon commentaire ^^

Je ne suis peut-être pas le plus à plaindre sur Terre, mais je peux dire sans doûter que je n'ai pas eu une enfance facile.

J'ai 20 ans actuellement et je me sens bien mieux que par le passé.
J'ai déménagé avec mes parents plusieurs fois au cours de mon enfance: à 6 ans, à 11 ans et à 19 ans.
J'ai changé d'établissement scolaire en tout 7 fois soit à cause des déménagements soit à cause de mes parents soit encore à cause de problèmes sociaux comme le harcèlement homophobe. Mes notes en cours n'ont fait qu'empirer et ma relation avec mon père s'est dégradée. Je me suis enfermé dans ma bulle asociale et je suis resté sur les jeux vidéos et les animes. Je tiens à préciser que ce sont mes passions, que je n'y pas joué parce que je n'allais pas bien, mais ça me rassurait. La vie est devenue majoritairement virtuelle pour moi et même les relations amoureuses l'étaient. En plus de tout ça j'ai été déçu, rejeté par des personnes que je considérais comme exceptionnelles, que je pensais ne jamais pouvoir perdre mais ils m'ont lâché... Je me suis retrouvé vide d'amour, de chaleur. Je n'avais plus envie d'exister. Avec tout ça j'ai développé une amnésie partielle surtout concernant mon enfance. J'ai fais une connerie, grosse connerie il y a 1 an et demi et j'ai dû faire de la prison alors que mon année scolaire était la meilleure que j'ai pu faire... Malgré tout, j'ai eu le temps de beaucoup réfléchir là-bas et j'ai pu être suivi par un Psychologue à raison d'1 fois par semaine. Et voir mes parents et mes frères venir me voir là-bas me montait à quel point ils tenaient à moi. Et d'autres personnes encore ! En sortant j'ai relancé ma vie comme si je renaissait. Je continue actuellement de voir un Psy, je vais à l'université, j'ai des potes que j'apprécie beaucoup et je suis lancé dans une filière qui me fait plaisir et je compte bien faire le job que je souhaite plus tard !
Pourtant mes problèmes ne sont pas réglés pour autant...
Tout ça pour dire que tu dois juste trouver ce qui t'apporte du plaisir, faire le minimum obligatoire, et vivre tout en réglant tes problèmes. Ne t'arrêtes pas de vivre bien à cause de tes problèmes c'est comme ça que tu commences à les combattre. Trouves ton rêve et surtout ne baisses jamais les bras car même si elles peuvent paraître insurmontables, les obstacles qui se dresseront face à toi, ne feront pas long feu. Tu dois être très intelligent vu t'as façon de t'exprimer, alors sers-toi de tas tête ! 😉 A+
0 vote


3 remerciements
Je ne pense pas que le mot "hypocrisie" soit réellement adapté Diasmely. Justement, il reconnait qu'il n'arrive pas réellement à ressentir quelque chose de fort pour eux, et que les sentiments qu'il a envers eux viennent surtout de la sympathie que ces derniers leurs offrent. Je comprends ce que tu cherches à dire et le sens de ta démarche, mais le blâmer de cette manière n'apporte rien. C'est vraie qu'une remise en question est utile, mais lorsque tous ce qui nous entoure nous ne apporte quoi que se soit, il est difficile de savoir ce que l'on est. Lui conseillait de se trouver et de ne pas trouver le problème originel n'est pas une idée stupide, elle est juste irréalisable lorsque l'on sait que rien ne vas par rapport à ce problème justement. Dans le fond tu essayes de le pousser à se remettre en cause, cependant il n'a pas tord. Ce n'est pas directement de sa faute s'il n'arrive pas à avoir d’attachement, ce n'est pas une volonté, mais plus des conséquences. Tu n'essayes pas d'être mauvais avec lui, mais la façon de faire n'est pas adapté je trouve, surtout quand tu ne connais pas la personne personnellement et que tu joues avec les mots. Ne soyez pas dur, ça n'en vaut pas le coup :3
Ton problème n'est pas une situation éternelle, ça finira par s’atténuer d'une manière ou d'une autre. Il est possible que tu n'es pas besoin de trouver de raison, comme Superlover. Par contre évite de devoir commettre une connerie pour t'en rendre compte, car même si ça a put ouvrir les yeux à Priime je ne pense pas qu'il pense que ça en valait le coup (sans vouloir te vexer Priime ^^'). Le mieux reste de comprendre si il existe vraiment une solution précise à ce vide, si vraiment tu peux être complet par rapport à quelque chose de précis. Mais peut être aussi il n'y en a pas et qu'avec le temps, de nouvelles rencontres, et/ou un nouveau quotidien tout passera. Tu es le seul capable de déterminer tout cela, et j'espère vraiment que cela passera d'une manière ou d'une autre, car je sais à quel point c'est difficile comme situation et à quel point c'est cruel de ne pas ressentir malgré ses propres volontés. Enfin voilà, garde ta détermination et, si tu en a besoin, recherche de l'aide ou la sympathie des gens qui peuvent t'en apporter ! Le réconfort n'est pas toujours utile en soi, mais peut quand même beaucoup apporter dans le fond =)
0 vote

Bonsoir Arborescent ,
Je ne pense pas que je puisse énormément aider, je ne vis pas la même situation que toi mais je peux apporter une expérience d'une amie (ressemblant un peu à la situation de LightHope )
Tout comme toi elle est devenue une coquille vide, sans véritable raison et c'est après de nombreuses séances chez un psy qu'elle a trouvé ce qui l'avais rendu ainsi : le divorce de ses parents + le fait de quitter son ancienne vie.
Enfin bref tout comme toi elle m'a sorti ces paroles :
Citation de Arborescent
Ça fais deux ans que j ai l impression d être vide
J ai pas d attachements, j ai l impression que tout ce que fait c est du faux, que c est basé sur l autre, je sais pas si tu comprends, par exemple j ai des amis qui m aiment bien, moi je les aiment bien seulement parce qu il m aiment bien, tu vois ? Ils me trouvent drôle alors je les fait rire. Je vais bien, mais j ai pas l impression de ressentir.
Parfois aussi j essaye de déprimer sur mon physique, sur mon échec scolaire, mais après je me dis que c est completement nul et egoïste, en fait je pense direct aux ptits africains analphabète qui n ont pas à manger

Depuis peu, elle a été diagnostiqué comme dépressive et a été envoyé en centre psychiatrique, je n'ai pas encore de nouvelles d'elle pour le moment je ne peux pas vraiment te dire si cela a été positif ou pas.
Pour en revenir à ton sujet, as-tu déjà été voir un psy ? Cela pourrait bien t'aider, pour au moins éclaircir la cause de ce vide (si il y en a une).
Bonne soirée, et j'espère que ce "vide" se comblera ~
0 vote


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit