Mental disorder


Auteur : Empty
Empty - 17 ans
De Nîmes
  il y a 4 mois


Bonjour ou bonsoir à tous.

Je suis borderline, et paranoïaque.

Les troubles mentaux ne bénéficient pas de l'attention qu'ils méritent, et pourtant, ils sont très répandus et fréquents. 12 MILLIONS de français souffrent de maladies mentales, c'est 18 pourcent la population, soit près d'1 français sur 5. Sans parler de ceux qui en souffrent en silence.

J'ai ouvert ce sujet dans l'espoir que toute personne ayant une maladie mentale, toute personne soupçonnant en avoir une ou tout simplement toute personne s'y intéressant puisse voir ce sujet.

Alors parlons en, vraiment, sincèrement, on s'assoie tous ici et ceux qui veulent en parler ne pourront jamais être plus libre d'en parler ici. Ma messagerie est aussi disponible pour ceux qui ne veulent pas que leurs messages soient visibles par tous.

Love. ❤
Auteur : Stelmaria
Stelmaria - 19 ans
De Paris
  il y a 4 mois


Bonjour,
Je trouve que c'est intéressant d'en parler. J'ai une ex qui est borderline, bipolaire, et d'autres troubles qui se sont développés après... C'était assez dur de la voir changer d'état, de souffrir du jour au lendemain.

Beaucoup de personnes ne savent pas ce que sont ces troubles. (Je confonds d'ailleurs borderline et bipolaire, j'avoue que j'ai du mal avec l'ensemble de ces termes). Et ce que je trouve triste ce sont certaines personnes qui dès qu'elles sont juste un peu contrariées te disent "non mais je suis Bipolaire je sais je suis bizarre".. Alors que cela n'a absolument rien à voir avec la maladie que c'est :/

Je te souhaite du courage, et cela est vrai il n'y a pas assez d'attention sur ce genre de troubles. Je pense que si je n'avais pas connu mon ex ou alors une personne de mon entourage avec ce trouble, je n'aurais jamais vraiment fait attention, et je n'aurais jamais compris la souffrance que c'est! Je ne pourrais d'ailleurs jamais vraiment la comprendre.

Quoi qu'il en soit comme tu dis beaucoup d'amour et de courage :) !

 4 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Shalala
Shalala - 18 ans
De Paris
  il y a 4 mois


1 personne sur 5?
Il y a quoi comme " maladies mentales basiques "? Comment ça se caractérise généralement?

Je suis assez curieux pour le coup x)

 14 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Empty
Empty - 17 ans
De Nîmes
  il y a 4 mois


Bonjour Stelmaria et Shalala !

Stelmaria, ton ex, a-t-elle été diagnostiquée bipolaire? Car le changement d'humeur soudain est l'un des caractéristique principal du trouble borderline. Le mieux aurait été en effet qu'elle consulte un spécialiste pour être diagnostiquée, ou non, et recevoir un traitement, car si d'autres troubles commençaient à apparaître, c'est que vraiment quelque chose n'allait pas.

Pour ma part et c'est peut-être du à mes connaissances sur le sujet ou tout simplement à ma paranoïa, je ne fais absolument pas confiance aux "spécialistes" du genre psychothérapeutes, psychiatres et autres mais surtout je n'ai pas confiance en leur traitements. J'ai assez eu d'avis de personnes souffrant de troubles mentaux pour savoir que très peu de spécialistes sont compétents. Mais ce n'est que mon avis personnel. Donc pour ma part je n'irais pas consulter de psychoarnaqueurs pour me faire shooter aux médicaments pour au final que leurs médicaments me donnent d'autres troubles et/ou phobies.

Je vois très bien de quoi tu parles. Les personnes qui se disent bipolaires quand elles sont de mauvaises humeurs et celles qui parlent de la paranoïa comme si c'était un état genre "Je suis parano en ce moment". Je vois exactement de quoi tu parles, énormément de gens ont oubliés ou ne savent même pas que c'est une réelle maladie.

Maaaaaaais, ne nous en plaignons par car il y a 20 ans les troubles mentaux étaient un tabou !

Merci pour ton message Stelmaria, love and strength!

Shalala,

Oui en effet, une personne sur cinq, et je ne parle évidemment pas des personnes qui ignorent avoir ces troubles ou qui ne consultent pas, mais oui, ce sont les chiffres officiels.

Il n'y a pas de "troubles basiques" mais les plus connues on va dire, sont :

La schizophrénie

La schizophrénie est un trouble cérébral qui affecte la capacité d’une personne à distinguer la réalité et sa propre perception des événements. La pensée et les comportements sont affectés tout comme l’aspect émotionnel et l’humeur.
Dans les cas les plus graves, la personne atteinte peut avoir des hallucinations et des délires.
Sinon, la personne peut ressentir de la panique, de l’anxiété et de la peur.


Les troubles bipolaires ou psychose maniacodépressive

Le trouble bipolaire se caractérise par une alternance de périodes extrêmes d’excitation (manie) et de dépression, entrecoupées de phases normales, sans symptômes apparents. Ces périodes peuvent durer des jours, des mois ou des années.
Perdre le contact avec la réalité et entendre des voix (dans 15 ?s cas) sont des troubles que l’on peut observer à la fois en période de manie et de dépression.

La dépression

La dépression sévère et persistante ne disparaît pas d’elle-même.
Cette maladie affecte la mémoire, la pensée, le jugement et l’état d’esprit. Ainsi, la dépression sévère a un impact sur la façon de se sentir, de penser, de manger, de dormir et d’agir.
Les personnes qui en sont atteintes doivent être traitées pour éviter que les symptômes ne s’aggravent. (Pour celle ci par contre JE RECOMMANDE FORTEMENT les consultations)

Les troubles de personnalité limite ou borderline

Le trouble de personnalité limite est une maladie mentale qui génère un mode général d’instabilité de l’image de soi, des relations interpersonnelles et de l’humeur.
La personne borderline a des comportements inadaptés et enracinés.
Sa personnalité est anormale, dans l’équilibre de son jugement, de ses émotions et de ses comportements.
Ses relations avec les autres sont souvent très instables avec des répercussions importantes sur les membres de l’entourage puisqu’ils sont amenés à vivre une variété d’émotions souvent intenses : découragement, impuissance, colère, angoisse, peur et peur de l'abandon, etc.

Les troubles obsessionnels-compulsifs (TOC)

Entre perfectionnisme exagéré et rituels angoissants, les TOC sont des troubles anxieux caractérisés par des pensées (obsessions) et des comportements (compulsions) inappropriés.
Ce trouble de la pensée et du comportement est dû à un dérèglement du cerveau. Il débute par des anxiétés et des incertitudes qui, contre toute volonté, se transforment en obsessions, des pensées et des images répétitives.





Voilà ce sont les 5 troubles mentaux les plus connus. Je n'ai volontairement pas mis les symptômes dans un soucis de clarté de mon message mais tout est disponible sur internet. Je vais en rajouter un seul que vous connaissez peut-être si vous avez regardé le film Split sorti en 2017 avec James Mcavoy que j'ai particulièrement aimé, voir adoré.


Trouble dissociatif de l'identité

Les troubles dissociatifs affectent des fonctions telles que l'identité, la mémoire et la conscience.
Le TDI se caractérise par :

La présence chez une même personne de deux ou plusieurs « identités », chacune ayant des modalités différentes de perception, de pensée et de relation avec l'environnement.
Au moins deux de ces identités prennent à tour de rôle le comportement du sujet.
Il existe une incapacité à évoquer des souvenirs personnels importants.


Voilà, j'espère avoir globalement répondu à tes questions Shalala. N'hésitez pas si vous en avez d'autres ou si vous avez des témoignages.
Auteur : Pouton
Pouton - 19 ans
De Montbéliard
  il y a 4 mois


Comme maladie " basique " on retrouve la dépression qui touche vraiment beaucoup de monde, la dépression est la première cause d’incapacité dans le monde je crois.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


C'est une bonne idée de parler de ce sujet parfois tabou ou méconnu. J'ai également eu une ex borderline, ce qui a mené à la fin de notre relation, pas de mon côté, mais elle ne voulait pas me faire souffrir. Je reste très présente pour elle chaque jour.

Me concernant, les maladies qui ont principalement occupé ma tête ces 4 dernières années sont la dépression, l'anorexie et la boulimie. J'ai rencontré des personnes très à l'écoute, comme des personnes très méprisantes me disant de "penser aux enfants qui meurent de faim au lieu de vouloir garder la ligne pour attirer je-ne-sais-qui."
Je trouve ça triste que les gens ne voient encore ça que comme un régime, un caprice ou un choix pour ressembler aux mannequins squelettiques qu'ils aiment tant dénigrer alors que c'est un enfer au quotidien.

Quand j'ai demandé de l'aide à des médecins, ils ne m'ont pas prise au sérieux, parce que je suis trop mince pour être boulimique, mais pas assez maigre pour être considérée anorexique. Il a fallu que je perde 12 kg en 1 mois et demi pour que quelqu'un comprenne enfin que quelque chose n'allait pas.

Je pense que le pire des combats, c'est celui où tu te bats contre toi-même. Mais j'espère qu'on arrivera à se sortir de là.

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Bonjour tout le monde, j'me demandais juste si vous pensez qu'il est possible de soigner n'importe quel trouble sans avoir recours à des médicaments (qui, pour moi, ne sont que plus néfastes pour la santé) ? Pensez-vous qu'un travail mental personnel intense peut venir à bout de tout cela ?
Auteur : Jey34
Jey34 - 16 ans
De Brioude
  il y a 4 mois


Coucou tout le monde !

Certaines études scientifiques (si on veut bien les croire) dénoncent notamment l'accès facile des patients souffrant de dépression chronique aux médicaments type antidépresseurs. Or cela aurait un impact fortement négatif sur la personne qui en prend, puisque celle-ci peut devenir clairement dépendante et arrêter d'en prendre semble extrêmement difficile, une vraie addiction !
Mais cela aurait aussi des conséquences négatives sur l'état mental de l'adolescent, car la prise d'antidépresseurs, d'anxolitiques et j'en passe favoriserait grandement le passage à l'acte (je peux en témoigner XD)

Donc, si on prend cela en compte, on peut en effet se poser des questions sur l'efficacité de ce genre de traitement.
Auteur : Empty
Empty - 17 ans
De Nîmes
  il y a 4 mois


Pouton et Jey34 ,

Plus de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de ce trouble grave de l'humeur, principalement les femmes. La France n'est pas épargnée, la consommation d'antidépresseurs y atteint des records. Et autant dire que les antidépresseurs sont le cancer des maladies mentales, NE PRENEZ PAS D'ANTIDEPRESSEURS ! Essayer de trouver des forums, les personnes atteintes de troubles se sentent tellement seules et incomprises sur internet qu'elles ont fini par se regrouper entre elles, et pour ma part je trouve ça vachement triste. Le site/forum Atoute.org (Je sais pas si on a le droit de citer d'autres sites sur ce site), ce site contient plusieurs forums de plusieurs maladies mentales, lisez les messages sur le forum, et ensuite comprendrez. Les antidépresseurs sont distribués comme des bonbons aux dépressifs, aux schizophrènes, aux paranoïaques, je ne pense pas que qui que ce soit aie été épargné. Si il n'y avait que ça je ne dirais rien, mais les antidépresseurs ne fonctionnement pas, ils ne fonctionnement clairement pas, et je ne parle pas de vulgaires articles, je parle de vrais avis, de vrais témoignages de personnes qui étaient en train de sombrer à cause d'antidépresseurs et de mépris très mal caché de la part de leur psy. La voie courante pour guérir n'est selon moi pas la bonne.

Goyara ,

Je me suis renseigné sur la question et je n'ai pu trouver qu'un minable article essayant de se faire de l'argent. Et je ne rigole même pas il fallait payer pour voir la fin de l'article.
Je pense que pour avoir ne serait-ce qu'une chance de pouvoir se "soigner" soi-même il faudrait vraiment vraiment bien connaître sa maladie, de vraiment vraiment bien connaître les déclencheurs de crises, bien connaître son fonctionnement et la cause principale, le traumatisme qui a crée la maladie. Si vous n'avez pas ces informations, obtenez les, il faut être sûr du trouble que vous avez et ne pas vous lancer dans la guérison d'un trouble que vous pensez avoir alors que vous en avez un autre. Faites vous diagnostiquer (et fuyiez quand on essaye de vous convaincre de commencer une thérapie) et ensuite renseignez vous sur internet et observez vous. A partir de là quand vous avez toutes ces informations et que vous êtes prêt à un consacrer beaucoup de temps et d'énergie, vous pouvez commencer à prendre des notes, notez tout ce qui concerne votre maladie listée plus haut, et ensuite constituez une liste d'objectifs. Si c'est pour les dépressifs, donnez vous des objectifs qui vous forceront à avoir une vie active, à sortir, et surtout ne restez pas reclus chez vous. Pour les Troubles Obsessionnels Compulsifs, faites vous une liste d'objectifs concernant le temps que vous mettrez à réaliser vos TOCS, pour les borderlines, une liste d'objectifs concernant la maîtrise des émotions, je sais que les crises borderline sont évitables avec de la volonté, alors toute crise de tout trouble peut être évité.

La liste d'objectif aide vraiment, et si vous rechutez c'est pas grave, reprenez au point où vous avez échoués.

Mais je le redis se soigner soi-même est un ENFER au début, vous devrez aller contre votre propre volonté, aller contre la volonté de votre cerveau. C'est un long périlleux voyage qui demandera énormément de travail mais un travail qui n'est pas impossible à réaliser.

Laurie74

Toutes les maladies mentales sont incomprises. On est tous mis dans le même panier. J'ai regardé un reportage sur les maladies mentales sur YouTube, le reportage s'appelait "Hôpitaux psychiatriques : Voyage au cœur de la folie" non mais vous vous rendez comptes?
Alors oui, les commentaires ne doivent pas nous atteindre, combien de fois on m'a dit que j'étais "le diable en personne", "possédée" ou "méchante sans raison", quand je n'avais pas connaissance de ma maladie, je pensais qu'ils avaient tous raison. C'est faux. J'ose même pas imaginer ce que certaines personnes se prennent comme réflexion selon leurs maladies, mais je sais que ça fait mal, très mal. C'est juste que, les troubles mentaux n'ont jamais été au devant de la scène, y'a jamais eu de gros buzz concernant les troubles mentaux comme il y a eu avec 13 Reasons Why et le harcèlement, maintenant ils font même des études et des recherches scientifiques sur le sujet, depuis 13 Reasons Why ! J'ai espoir qu'un jour, d'une façon ou d'une autre, les troubles mentaux feront un gros buzz grace à une série ou une histoire et que les gens se mettrons vraiment à se renseigner sur nous et à faire des recherches.

Courage !
Auteur : Organ
Organ - 19 ans
De Montpellier
  il y a 4 mois


Salut! je suis tout a fait d'accord pour le manque d'attention envers ces maladies et ceux qui en souffrent , le probleme vient du faite que peu d'informations parviennent jusqu'aux personne normal , le seul moyen de vraiment connaitre ces maladies est de creuser, ce que ne font pas les gens ( et ce que je peux comprendre)
Pourtant ces maladies , tout comme les maladies pplus "connu" de la majorité des personnes , sont parfois tres grave et peuvent ammener a des actes regretables.
Pour ce qui est de mon cas , j'ai au conteur : une depression , 3 ou 4 tentatives de suicides et peu etre bipolaire (je suis pas medecin , donc je ne peux pas le comfirmer meme si certains symptomes m'y font penser)

Tres bonne initiative , je te remercie d'avoir crée ce topic ^^
Auteur : Empty
Empty - 17 ans
De Nîmes
  il y a 4 mois


Organ

Ces actes regrettables sont dues à l'incompréhension et à la solitude. Les troubles mentaux ne sont pas ce qui causent le suicide.. C'est le fait d'être seul et de savoir qu'on ne peut rien faire pour changer ça, de n'avoir aucune aide, aucun soutien, et de savoir que personne ne comprend ce que l'on vit. Je connais ce sentiment.

C'est la raison pour laquelle il faut s'entourer de sa famille et de personnes ayant les mêmes troubles que nous, ne restez pas seuls, rencontrez des personnes qui seront capable de vous comprendre. Aujourd'hui il est facile de rencontrer des personnes via internet, cherchez des forums, il y en a des tonnes, spécialement pour les personnes atteintes de troubles mentaux. Ils sont ouverts, ils sont là, ils n'attendent que vous.

Si tu veux qu'on discute, tu sais où me trouver !

Courage !
Auteur : Organ
Organ - 19 ans
De Montpellier
  il y a 4 mois


Oui ce n'est pas le depression qui te pousse a te suicider ou a essayer dans le sens ou elle te met la corde au cou , cependant c'est bien le profond vide et l'immense tristesse quotidienne qui te pousse a commetre ces actes qui parfois se limitent juste a la scarification ^^
Oh et merci mais je suis guéri ^^ j'ai fais de l'HP etc maintenant tout va bien.
Pour la petite anecdote , cette experience m'a permise de decouvrir ma voie , je vais me difiger vers des etudes de psychologie afin d'aider ceux qui passse et qui passeront par la ou je suis passé.
Pour ce qui est des autres maladies oui , elles n'entrainent pas le sucide mais le faite de se sentir seul dans cet etat et malheuresement , dans de nombreux cas d'etre rejeté par ses proches n'aide pas

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Les amis, STAY joyful ! Tout le temps !

Être négatif c'est avoir une raisonnance mentale nuisible pour votre personne !

Forcez vous à sourire un Maximum, faites des activités qui vous passionnent et concentrez vous sur votre personne !

Soyez égoïste pour votre bien être !

Il faut faire ces efforts chaque jour, heure, minute, seconde...
Même si la douleur persiste au début, vous allez progressivement reprogrammer votre pensée !

La positive attitude détruit la negative attitude !! Rappelez vous en !

En attendant, stay Joyful ;)
Auteur : LiliDv
LiliDv - 16 ans
De Toulouse
  il y a 20 jours


Je n'aurai jamais pensées qu'il y en avait au moins 12 millions 😔 c'est triste ce monde dans lequel nous vivons.
Auteur : aliciabrand
Aliciabrand - 17 ans
De Chateaubourg
  il y a 20 jours


Citation de Empty
Bonjour ou bonsoir à tous.

Je suis borderline, et paranoïaque.

Les troubles mentaux ne bénéficient pas de l attention qu ils méritent, et pourtant, ils sont très répandus et fréquents. 12 MILLIONS de français souffrent de maladies mentales, c est 18 pourcent la population, soit près d 1 français sur 5. Sans parler de ceux qui en souffrent en silence.

J ai ouvert ce sujet dans l espoir que toute personne ayant une maladie mentale, toute personne soupçonnant en avoir une ou tout simplement toute personne s y intéressant puisse voir ce sujet.

Alors parlons en, vraiment, sincèrement, on s assoie tous ici et ceux qui veulent en parler ne pourront jamais être plus libre d en parler ici. Ma messagerie est aussi disponible pour ceux qui ne veulent pas que leurs messages soient visibles par tous.

Love. ❤
Auteur : Picaro87
Picaro87 - 16 ans
De Limoges
  il y a 15 jours


En vrai, j'ai pas de grandes maladies comme dit plus haut (j'ai été dépressive mais maintenant ça va vraiment beaucoup mieux). Cependant je suis "atteinte" d'hyperémotivité. Ça peut paraître vraiment con mais c'est hyper chiant (désolé du mot je trouvait pas plus approprié) de vivre avec. Dans mon exemple, le stress et la pression me font "me briser" même de simple chose irréelle! , je m'explique. On va prendre l'exemple typique: le film tragique. Je sais qu'il va y avoir des morts, je sais que ça va faire mal, ou alors il y aura une rupture difficile (dramatique) et bien que je soit préparée, je pleure. Mais pas la petite gouttes au coin de l’œil, non !, je déverse des paquet de mouchoirs ! Pendant des contrôle tout con en philo ou dans d'autres matières, dès que j'y arrive pas, que je comprends pas, que je ne me souvient pas etc, bah je pleure aussi mais là non plus c'est pas la larme à l’œil, c'est la crise d'angoisse et tout... genre on doit me faire sortir de la classe pour me calmer. Mais le plus dur c'est pas de pleurer en soit car ça peut arriver à tout le monde. C'est plutôt d'avoir une réaction disproportionnée par rapport à la situation et surtout de ne pas réussir à se contrôler ou au moins à se calmer rapidement.
Moi, voilà, je trouve aussi que ce genre de "petits" troubles, on en parle pas assez ...
Auteur : ElOwlet
ElOwlet - 16 ans
De Saint-Martin-de-Crau
  il y a 9 jours


Les maladies mentale sont un sujet tellement vaste. *0*
Ça va faire 3 ans que je suis suivis par une psychiatre et une psychologue (honnêtement je ne regrette pas) elles m'ont vraiment beaucoup aidé même si je ne peux toujours pas mettre un nom sur ma pathologie alors que ça fais trois ans. Donc ça fait trois ans que je prend du risperdal (la rispéridone sisi toi même tu sais), de l'atarax et du tercian sans savoir. Je suis victime d'hallucinations auditives, sensorielles et visuelles. Ça m'a tellement traumatisé quand j'étais plus jeune que j'en faisait des cauchemars, je ne dormais plus, ça me rendais colérique. Maintenant encore il m'arrive d'avoir des crises d'angoisse lorsque je ressent tout ça revenir. Mes hallucinations c'étaient arrêtés depuis que je prenais mon traitement mais il suffit qu'on me fasse angoisser ou qu'on me déstabilise mentalement pour que je fasse une crise et souvent ça se résulte à des hallucinations.
Je ne suis pas schizophrène, j'ai fais des examens pour ça, la schizophrénie affecte le cerveau, donc ça peut se voir lors d'IRM par exemple, et moi on a rien trouver à part une minuscule lésion.
En général je préfère en parler avec des inconnus que avec des gens avec qui je suis proche, parce que en général les inconnus s'inquiète moins et ça me fait du bien de voir des gens que ça laisse indifférent. Quand j'en parle à ma mère elle devient agressive, et mon père ça le pousse encore plus à boire de l'alcool et à rentrer bourrer le soir (mais il est pas méchant hein).
À force j'ai appris à vivre avec, mais ça devient dur quand ça affecte mes études... ( >~


Pour participer à [ Mental disorder ] il faut être obligatoirement inscrit