Suis je homosexuelle


Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 4 mois


Aide
Bonjour je suis une fille , j'ai 16 ans (bientôt 17 dans quelques mois) , et ceci est un n-eme post d'un.e ado perdu.e quant à sa sexualité. Mon post sera un peu long mais c'est pour que tout soit compréhensible . Je commencerai par décrire mon enfance puis mes années en tant que jeune adolescente , je vous laisse en juger vous mêmes car moi vraiment je ne comprends pas ce que je suis !
Alors en fait moi je me pose vraiment la question depuis mes 12 ans lorsque le débat du mariage pour tous est apparu et qu'en 5eme on est allés voir un film appelé "Tomboy" où une fille se travestissait en garçon pour aller draguer une autre fille avec laquelle elle s'embrassait. Donc ça fait 5 ans que je me pose beaucoup de questions et que j'ai vraiment consecience de ce qu'est l'homosexualite .
Quand j'étais petite (à l'école) je suis tombée amoureuse d'1 ou 2 garçons , mais ça me passait vite et ca finissait par me dégoûter parce que je savais tres bien que je ne pourrais jamais sortir avec . Cependant j'ai aussi regardé des filles , mais a l'époque je me posais même pas la question : je regardais une fille en particulier et un jour j'ai fait un rêve comme quoi elle venait m'embrasser dans mon lit et ça me faisait vraiment plaisir . J'ai également eu un autre rêve où ...(oui je sais c'est bizarre pour une gamine de 8 ans haha)... donc où j'étais tombée dans une île où il n'y avait que des femmes nues tout au long de l'île et encore une fois ça me faisait plus plaisir que ca ne me dégoûtait . Mais est ce vraiment légitime de déduire sa sexualité à partir de rêves ? De plus quand j'étais petite je regardais toujours le derrière des journaux car il y avait souvent des annonces de prostituées juste pour voir les photos sexies de ces femmes et enfin je me rappelle également que avec mon frere on regardait un film de Jackie Chan et il y avait un moment où une femme se mettait à poil doucement et de manière tres erotique et je n'arrêtais pas de toucher sur le bouton "arrière" de la télécommande pour regarder et re-regarder cette femme se dévêtir .. donc voilà je ne sais pas si c'est normal .. ce qui me perturbe cependant c'est que j'ai déjà regardé des garçons quand j'étais petite et que je me suis également fait des films dans ma tête le soir avec eux ... alors ça me perturbe .. suis je hétéro , lesbienne , bi ?
Par ailleurs j'ai grandi dans un milieu un peu "sexualisé" et homophobe . Je jouais à GTA à l'âge de 7/8 ans , donc les femmes en bikini ne manquaient pas , puis les clips de rap que mes cousins regardaient et écoutaient ne manquaient pas non plus de femmes avec de belles formes , mes parents regardaient des one man show où les mots "pd" et "gouine" ne manquaient pas et ah oui ! J'étais une fane de Britney Spears à l'âge de 8 ans , en effet j'avais un CD d'elle et j'aimais bien regarder ses clips surtout les plus .. sexuelles , jamais bien la voir embrasser , bouger son corps ect ect
Bref ca c'était donc mon enfance , attention : cette partie de moi mes parents ne la connaissent pas du tout , j'ai bien pris soin de le cacher et je crois qu'ainsi je l'ai refoulé en moi . En plus mes parents m'interdisaient de sortir avec des garçons pour que ça nuise pas à mes devoirs , études ect donc à chaque fois qu'on me demandait si un garçon m'intéressait je disais toujours que je tomberais jamais amouroeuse d'un garçon ...
À mon adolescence via les mangas j'ai commencé à me représenter ce qu'était l'acte sexuel , rapidement (vers 13 ans) j'ai commencé à regarder des pornos , jusqu'a maintenant , bizarrement des pornos gay , alors je comprends vraiment pas ... en amitié je me suis toujours mieux entendue avec des garçons , mais j'aime bien traîner avec des garçons un peu efféminés ou un peu diva .. limite féminines , j'aime bcp ce genre de personnalité , alors je ne sais pas du tout s'il y a un lien mais bon je l'évoque quand même . Plus concrètement , c'est quand j'étais en cinquième qu'est apparu Hollande avec le débat du mariage gay : ca m'a vraiment chamboulée parce que ça faisait 1 un qu'on avait déménagé avec la famille et tout ce qui était de l'ordre de la sexualité ou tout ce qui était amour je n'y avait pas pensé depuis très longtemps . A ce moment là pour moi l'homosexualite était une anomalie à ne pas considérer comme naturel ou normal , j'étais meme fière de dire que j'étais homophobe , et je me sentais vraiment concernée par la question .Mais c'est vraiment après le fameux film "tomboy" que j'ai commencé à me demander si moi aussi je pourrais faire comme l'a protagoniste de ce film , c'est à dire est ce que je pourrais être homo ? Les interrogations ont commencé et ont duré longtemps , je me disais que c'est un passage et en fait , oui , pendant mon année de 3eme ca m'est passé parce qu'en plus j'admirais un garçon depuis deux semaines mais ca m'a vite dégoûtée , mais bon en 2e les pensées homosexuelles me sont revenues . Pendant l'été de ma seconde j'ai été bouleversée par une fille magnifique avec qui j'ai dormi pendant une semaine dans une coloc , on se parle toujours d'ailleurs . Mais bref à chaque fois qu'elle m'envoyait un message (et toujours maintenant mais avec moins d'intensité) j'étais sous le charme totale , je souriais tout de suite , et je me sentais tout de suite heureuse et remplie de bonheur .
Ca ca m'a vraiment perturbée et je me posais donc bcp de questions . Enfin l'année dernière encore dans un stage un garçon très smignon est tombé amoureux de moi , bon il avait 21 ans , mais bon le feeling entre nous passait vraiment bien , mais quand un soir il a voulu m'embrasser .... alala mon corps est devenu complètement hermétique vis à vis de son désir de m'embrasser , et surtout ca m'a littéralement dégoûté , donc j'ai refusé son baiser ...
Donc maintenant me voici un an après toujours pleine de questions mais c'est surtout une qui me perturbe : suis je lesbienne ? Il m'arrive de regarder des filles , mais contrairement à ce qui se dit je regarde toujours le visage d'abord ensuite les lèvres et enfin au final le corps , alors que quand on demande à n'importe quelle lesbienne ce qu'elle regarde chez une fille elle dit tout de suite "les seins et les fesses"... perso je suis insensible aux fesses des filles comme des garçons donc bon ... voilà , dites moi s'il vous plaît ce que vous en pensez ..
L'année prochaine je pars étudier à Paris , peut être que ce changement et l'indépendance pourront aussi m'éclairer ne serait ce qu'un peu .
Merci d'avoir lu ???? et dites moi tout svp
Auteur : ImCel
ImCel - 17 ans
De Gonesse
  il y a 4 mois


Bonjour ! Je comprends ta situation. Définir sa sexualité est très difficile notamment quand on est jeune et qu'on a pas beaucoup d'expérience. Après avoir lu ton texte, je tiens à te dire que c'est beaucoup plus complexe que de regarder les fesses des filles. Il n'est pas essentiel de se définir en tant qu'homosexuelle, bi ou hétérosexuelle. Tu sais, je pense que rares sont les personnes qui n'ont jamais changé d'orientation sexuelle ou même simplement douté. Ce que tu es réellement finira par t'apparaitre. Ne sois pas si pressée. Prend le temps d'avoir des expériences car au fond il n'y a que toi qui puisse dire qui tu es. Après, si tu sens en toi que tu désires les femmes, vois si tu peux avoir des sentiments pour elles. Si c'est la meme chose avec les garçons ou non. Et là tu pourras commencer à orienter tes préférences.
J'espère t'avoir un peu eclairsie. N'hésite pas si tu as des questions.
Auteur : Ocuteopus
Ocuteopus - 24 ans
De Oise
  il y a 4 mois


Tout à fait d'accord avec ImCel!
C'est normal à ton âge de se poser des questions sur sa sexualité, et ce n'est pas grave! on n'est pas obligé d'être sûre, de se coller une étiquette définitive. Ce n'est pas nous qui pouvoir savoir à ta place qui tu es, ce qui est important c'est de t'écouter toi-même. Est-ce que tu es attirée par des filles? est-ce que tu t'imagines dans une relation ou as déjà eu des sentiments pour une fille? est-ce que tu aurais envie de contacts intimes avec elle? c'est ce que tu ressens qui détermine ton orientation, pas le type de porno que tu aimes regarder ^^
Auteur : Emma21
Emma21 - 21 ans
De Autre
  il y a 4 mois


hey
j'ai lu tt ce que tu as écris et c'est vraiment bizarre on dirais mon histoire a moi ou tt a commencer par un rêve ...
maintenant je suis a la même case que toi, je pose des pleins de questions et j'ai jamais osé ou avancer pour savoir
Auteur : Melissa
Melissa - 18 ans
De Nantes
  il y a 4 mois


Salut à toi !
D'après ce que j'ai pu lire tu as déjà eu des sentiments éphémères pour des garçons mais apparemment tu en était dégoûté.... Je ne pense que que tu devrais te mettre la pression pour savoir si tu es lesbienne, hétéro ou bi. Tu as toute la vie pour ça ! De toute façon ça viendra, tout ce qui est refoulé même au plus profondément de soi fini toujours par ressortir. Alors mon conseil ne te prends pas la tête et prends les choses comme elles viennent. Et si tu dois être lesbienne je n'ai qu'une chose à dire: accepte toi surtout ! Il y a tellement de cons homophobes donc ne t'arrête pas à ça parce que tu ne vivra plus. Tant de gens pensent que c'est une "maladie" , une tare ou un défaut que l'on doit guérir ou corriger. Alors que non ! Et n'importe qui ici dira comme moi.
Si tu veux parler n'hésite pas ^^
Bonne continuation, en espérant que tu trouvera les réponses que tu cherches ^^
Auteur : enygma
Enygma - 31 ans
De Paris
  il y a 4 mois


Salut,
A mon humble avis, je pense que tous les ados passent par une phase d'incertitude, de découvrir aussi la romance, la sexualité.
Peut être que tu étais homophobe, consciemment ou non, pour suivre la mode familiale, leur faire plaisir en leur montrant que tu suis leurs idéaux.
Et je suis assez d'accord avec ocuteopus, rien ne t'oblige à te coller une étiquette, on va pas te demander ton orientation pour la mettre sur ta carte d'identité de manière figée et définitive ^^
C'est pas quelque chose d'aussi fixe que la couleur des yeux, vis les choses comme tu le souhaites, les relations que tu souhaites, suis ton instinct, si tu te sens attirée par les hommes ou les femmes, et cet homme ou cette femme en particulier, pas une autre, pour telle ou telle raison (son physique, sa personnalité, son charme, sa manière d'être, la complicité que vous avez, ce n'est que des exemples, bref, ce qui te plait chez cette personne)

L'orientation, et la définir, c'est à mon avis plus pour être en paix avec soi même, que ca existe, que d'autres gens sont comme nous, de telle ou telle orientation et identité de genre, que ca arrive et il n'y a rien de mal à ca.
C'est juste que c'est plus rare et assez peu connu, peu compris, donc ca angoisse les gens alors que ca n'a pas de raison de l'être.Que les parents feraient mieux de s'inquiéter si leur enfant est homophobe, qu'homo tout court. Le premier va haïr bêtement,se dire qu'il fait une bonne chose en luttant pour que des gens qu'il ne connait même pas n'ait pas le droit à la même vie que tout le monde,juger et critiquer sans connaitre, le deuxieme veut vivre et avoir le droit d'aimer comme tout le monde, à une différence près.
Et puis indépendamment de l'orientation, il y a des bonnes et des mauvaises rencontres.

Quelque phrases que j'aime bien à ce sujet:
Alexandre astier (le réalisateur et acteur dans kaamelot) disait:" je ne suis pas assez homo pour comprendre" donc vu de l'extérieur, il s'abstient de porter un jugement, puisqu'il a son propre point de vue, mais accepte qu'il y en ait d'autre.
Et le chanteur et musicien de white town (il a fait qu'un seul tube il y a longtemps, je serais étonné que quelqu'un connaisse) disait "on n'est pas hétéro, bi, ou homo, on est avant tout sexuel" (et j'ajoute sentimentaux, parce que ca ne se résume pas qu'au désir physique)
Bon, c'est son point de vue, après oui il y a des gens seulement attirés par les hommes, les femmes, ou les deux, mais je pense tout de même que ce n'est pas figé tout au long de la vie, qu'il peut y avoir quelques exceptions, incertitudes.

En tout cas, tu évoques à juste titre que certaines choses peuvent aider à savoir, si tu as des coups de foudre, des attirances pour certaines popstars,célébrités, ami(e)s, ou des personnes que tu croises dans la vie de tout les jours, plutot des femmes, ou plutot des hommes, ou les deux.

Puis ca peut être plus spirituel, sentimental(si tu t'imaginerais agréablement dans une relation romantique,tendre, affective), ou sensuel (si tu aimes bien regarder danser britney spears, si tu as plutot des fantasmes), ou un peu de tout ca.
Et puis certains films et séries traitant de ce sujets peuvent éventuellement t'aider à savoir, à te projeter dans une histoire d'amour hétéro ou homo, et voir si ca te dégoute, te laisse indifférente, ou que tu apprécies, que ca te fais te poser des questions, que ca te fait briller les yeux, comme tomboy, qui t'as fait te poser des questions.
En espérant que ce pavé puisse t'aider un peu.

Pour ma part, regarder des films et séries m'a aidé à savoir, des animés yaoi (des séries romantiques entre hommes), je trouve ca mignon et romantique, et si j'étais 100% hétéro, je pense que ca me laisserait indifférent, ou que ca me mettrait peut être un peu mal à l'aise.

Pour toi, ce serait plutot les animés de genre"Yuri" (histoires sentimentales entre femmes)
Sinon, la série Sugar Rush, une adolescente qui tombe amoureuse de sa meilleure amie, et cette série a le mérite d'aborder toutes sortes de sujets tabous (homosexualité masculine, féminine, fantasmes, infidélités, travestissement...)
Puis aussi, la bande dessinée le bleu est une couleur chaude, qui a été adapté au cinéma "la vie d'adèle" (la BD est excellente, le film est passable)
Je l'ai emprunté en médiathèque, tu peux très bien le lire sur place, si tu veux pas que tes parents te posent des questions sur ce que tu lis.
Tout ca, tu peux le trouver assez facilement et gratuitement sur le net.

Auteur : Wakfu
Wakfu - 23 ans
De Tarbes
  il y a 4 mois


Bonne chance à ceux qui lis cette roman,t'aurais du faire résumé ,je pas le courage de lire tout sa 😂
Auteur : Wilson
Wilson - 37 ans
De Limoux
  il y a 4 mois


En plus d'être difficile, je ne suis pas sur qu'il soit nécessaire de définir sa sexualité.
C'est très bien de se poser des questions, mais au final, peut importe non ?
En tous cas ça t'a fait revoir ta vision homophobe de l'époque et ça c'est très positif.

Pour en revenir à ton "problème", essaye ce dont tu as envie, si tu kiffe tant mieux, sinon c'est pas un drame.

Et quelle que soit ta conclusion, je crois qu'il ne faut de toutes façons pas t'interdire de changer d'avis.

'Fin bref, en résumé : fais toi plaisir et fais lui plaisir, peut importe que ce soit lui, elle, ou autre.


Pour participer à [ Suis je homosexuelle ] il faut être obligatoirement inscrit